Quand le show devient business

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
32
Quand le show devient business

Avec Quand le Show devient Business Yzabel BeauBien, dresse un portrait de l’industrie musicale québécoise. S’adressant d’abord aux artistes, créateurs et entrepreneurs du domaine musical, mais aussi aux travailleurs autonomes, pigistes et autres contractuels en démarrage et désireux de partir leur projet ou entreprise du bon pied, ce petit manuel permet de comprendre les rouages l’industrie musicale québécoise et donne à l’artiste qui le désire, tous les outils nécessaires pour s’enregistrer, se promouvoir et même vendre ses propres œuvres.

C’est donc un ouvrage de référence que l’auteure offre et pour ce faire, elle a sollicité la participation de seize intervenants clés du monde culturel dont, Marco Calliari, Eli Bissonnette (Dare To Care), Jacques Primeau (RBO), Sandy Boutin (Karkwa, FME), Marie-André Thollon (Festival Vue surla Relève), Olivier Sirois (Opak Media), Christian Breton (Distribution Sélect), Carl Bastien (réalisateur de Dumas), Jean-Robert Bisaillon (Iconoclaste), Adam «Bix» Berger (Hollerado, The Stills) Stéphane Moraille (artiste et avocate), Simon Robitaille (Taxi Promo), Jean Lamothe (relationniste de presse), Jean-François Renaud (Concertium), Nation Ruckus (groupe Hip Hop) et Jeff Beaulieu (Your Favorite Enemies).

Ainsi, ce livre bien conçu, dans un langage soigné et bien vulgarisé, contient un mini-cours 101 sur l’industrie musicale avec un beau schéma qui dresse un portrait des principaux secteurs qui la constitue ainsi qu’une description de chacun des métiers qui s’y retrouvent, comme gérant, diffuseur, distributeur, relationniste de presse, promoteur radio, agent de spectacle, producteur d’album, etc. Le tout est très bien démystifié. Par la suite, chacun des divers intervenants répond aux questions de l’auteure, parle de son métier et donne des trucs généraux pour réussir dans le domaine.

J’ai bien aimé, entre autres, les commentaires de Marie-André Thollon, très pertinents et instructifs. Je suis complètement d’accord avec elle lorsqu’elle mentionne que les diffuseurs auraient tout intérêt à imposer des artistes émergents en première partie d’artistes établis. Je pense que cela pourrait aider certains artistes très talentueux à avoir de la visibilité sans nuire à l’artiste dont les gens sont venus entendre.

J’ai également trouvé très complet et fort utile le dossier de présentation que tout artiste devrait avoir pour bien se faire connaitre et se vendre. De plus, je suis totalement d’accord avec l’idée d’utiliser les médias sociaux et les nouvelles technologies pour se donner une visibilité et je pense que les artistes qui prennent le temps d’appliquer les petits trucs mis de l’avant dans ce guide pourront se donner une longueur d’avance sur les autres pour tenter de ressortir du lot.

Les concours pour artistes émergents sont une belle porte d’entrée pour un artiste qui veut se faire connaitre et à la fin du volume, on nous énumère plusieurs festivals et autres concours qui existent année après année.

Ce que je retiens de ce livre et qui revient d’un intervenant à l’autre qui se raconte, c’est qu’il faut d’abord du talent, des efforts, de la persévérance, de l’acharnement, s’établir un réseau de contacts, rester vrai, et surtout poser des questions, bien communiquer et ne pas hésiter à aller chercher des conseils personnalisés auprès de professionnels, moyennant une consultation d’une heure ou deux selon le tarif qu’ils proposent.

Finalement, à la fin du volume, on peut retrouver une liste d’autres publications qui peuvent aider les artistes qui sentent le besoin d’avoir plus d’informations, et le site internet du blogue en lien avec le présent ouvrage :

www.quandleshowdevientbusiness.com

Malgré tout cela, Sandy Boutin et d’autres intervenants concluent qu’il demeure tout de même un grand mystère : comment cela fait-il que certains projets musicaux explosent en popularité dès leur apparition et que d’autres, connaissent le succès après un long travail acharné, tandis que d’autres ne l’obtiendront jamais, malgré tous les efforts qu’ils y mettront?

Quand le Show devient Business, il faut être prêt, organisé et bien entouré !

Yzabel BeauBien

Experte conseillère en stratégie, développement et planification en financement musical, Yzabel BeauBien a été tour à tour disquaire, animatrice radio, puis agente de spectacles, gérante d’artistes, enseignante à l’École du Show-Business pour, en 2007, se spécialiser et se consacrer entièrement au financement culturel en co-fondant J’Imagine Consultants (www.jimagineconsultants.com ), entreprise où elle gère et développe le département des bourses et subventions : recherche, rédaction, suivis et administration des demandes, parachèvements…  

En 2011, Yzabel fonde également Stratégie Conseils, bannière répondant aux besoins d’intervenants plus établis, notamment pour les demandes auprès de FACTOR, Radio StarMaker, MuchFACT, SODEC, etc. L’une des rares au Québec à posséder cette expertise, Yzabel est une ressource essentielle pour nombre d’artistes, producteurs, gérants et maisons de disques de l’industrie musicale.

 Disponible en librairie et en version eBook depuis le 7 novembre

 Le lancement de Quand le Show devient Business se fera le 8 novembre, au Lion d’Or, dans le cadre de la programmation du Coup de coeur francophone!!

http://www.coupdecoeur.ca/

 Prix : 18.95$

Nombre de pages : 144 pages

 éditions Octave

http://editionsoctave.com/