Louis-Jean Cormier solo, sur une route parallèle

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
52
Louis-Jean Cormier solo
Louis-Jean Cormier solo

C’est dans une salle remplie à pleine capacité que Louis-Jean Cormier nous présentait son  excellent « Treizième étage » sur la scène Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec!

Devant une foule exaltée de fans incontestés, Louis-Jean Cormier a joué avec fougue un large éventail de son matériel.  Sur une scène très sobrement aménagée, le spectacle nous réservait deux ambiances distinctes, soit très dynamique avec un rock électrique, et quelques moments acoustiques, plus intimistes aux lumières tamisées, où tous les musiciens étaient rassemblés autour d’un seul micro.

Le chanteur nous avouait que tous les membres du groupe Karkwa, dont il est le leader, allaient très bien, et qu’il n’avait seulement emprunté le temps d’une pause une route secondaire en formule solo.  Il nous a d’ailleurs démontré sur scène hier qu’il était en parfait contrôle de la situation.  Très à l’aise sur scène, tant pour ses interprétations musicales que pour ses allocutions, l’auteur-compositeur-interprète nous a donné une solide prestation.  Malgré le titre de son projet « Louis-Jean Cormier solo », il était accompagné de

Louis-Jean Cormier et ses musiciens
Louis-Jean Cormier et ses musiciens

quatre musiciens avec qui on sentait une grande complicité,  Simon Pedneault (guitare), Guillaume Chartrain (basse), Marc-André Larocque (batterie) et Adèle Trottier-Rivard (chœurs et percussions), qui est notamment la fille Marie-Christine Trottier et Michel Rivard.

Le poète nous a très bien démontré avec sa prestation d’hier qu’il est tout aussi excellent guitariste  qu’arrangeur musical, en interprétant notamment les pièces de son dernier album, de manière très rock ou intimiste.  Il nous a aussi offert quelques chansons nées d’autres projets, comme des pièces de Douze hommes rapaillés et Karkwa, ainsi que de pièces inédites comme « Ne dis rien » de Claude Léveillée, « une version pas pareille » comme il l’a si bien dit, ou d’une touchante et superbe chanson engagée, « Au bord du récif », écrite pour l’émission Les voix humaines (ARTV).

Louis-Jean Cormier a très bien relevé le défi de nous amener avec lui sur sa route parallèle.

 

Dany Placard
Dany Placard

En première partie, la table a été mise avec brio par l’auteur-compositeur-interprète Dany Placard.  Présenté par Louis-Jean Cormier comme un menuisier, un sculpteur de chanson qui fait de la poésie à l’état brut.  J’ai été ravi par sa prestation.  Une belle découverte et surtout un nom à retenir.

 

Louis-Jean Cormier sera en supplémentaire au Théâtre Petit Champlain le 4 mai 2013

http://louisjeancormier.com/

http://www.danyplacard.com/

http://www.grandtheatre.qc.ca/

 

Crédit photo Patrick Grégoire  www.pag8.ca