Qu’avons-nous fait de nos rêves?

Qu’avons-nous fait de nos rêves?

Il n’est pas toujours facile de suivre le fil du récit et de ce qui arrive aux personnages. En passant d’une génération à l’autre, des années soixante-dix aux années quatre-vingt-dix et en suivant la vie de plusieurs personnages différents, le lecteur doit être particulièrement vigilent et attentif.

Il est par contre intriguant de voir l’évolution de tout ce monde et de constater dans quelle mesure les aspirations se concrétisent ou pas au fil des années. C’est à une expérience littéraire vraiment spéciale qu’est convié le lecteur avec Qu’avons-nous fait de nos rêves? de Jennifer Egan.

 

Sasha a une petite trentaine. Elle vivote à New York, après avoir quitté son poste d’assistante de production dans une grande maison de disques. On la découvre sur le canapé de son psychothérapeute, tentant de régler son problème de kleptomanie et de remettre de l’ordre dans sa vie. Sans amis, sans travail, elle est une âme solitaire et prédatrice. Bennie, lui, a la quarantaine passée. Ancien producteur star des Conduits, un groupe de rock emblématique, il se contente désormais d’éditer des tubes insipides. Divorcé, il essaie d’entretenir des liens avec son fils, sans trop y parvenir. Déprimé, il n’arrive même plus à avoir la moindre érection.
D’une écriture acérée, Jennifer Egan nous plonge dans la conscience et l’histoire de ces deux personnages dont les chemins un jour se sont croisés. Jeune homme timide, Bennie se passionna pour le punk, dans un San Francisco débridé. Adolescente au tempérament fougueux, Sasha partit pour Naples afin d’oublier des parents destructeurs. Une foule de personnages jalonnent leur existence, qu’il s’agisse de Lou Kline, le mentor allumé de la bande, ou de l’oncle de Sasha, un homme au bord du gouffre.
Ces histoires de vie s’enchaînent, des personnalités très fortes se dégagent, une véritable tension naît autour de leurs destinées. En restituant le passage du temps et les aléas du désir, Jennifer Egan ausculte notre capacité à avancer et à devenir ce que nous sommes, sans rien nier du passé.

 

Pour se procurer le livre :

 

http://www.ruedeslibraires.com/livres/avons-nous-fait-nos-reves-259765.html/63f80c55b6a9c9cdf5b3124df3a30f19394b74a59c1b7dd74b581ca634d8b6a6bab43b9587e63e3c3479d95c5e7b0fe86f2874c65d0b528126e6923ad5a7206f/?u=4850

 

Jennifer Egan

Jennifer Egan, née en 1962, est l’auteur de plusieurs romans, La parade des anges (Belfond, 1996), L’envers du miroir (Belfond, 2003), The Keep et d’un recueil de nouvelles Emerald City. Ses nouvelles sont parues dans le New Yorker, Harper’s Magazine, GQ, Zoetrope et Ploughshares, et ses récits sont souvent publiés dans le New York Times Magazine. Elle remporte en 2011 le Pulitzer ainsi que le National Book Critics Circle Award avec Qu’avons-nous fait de nos rêves ? et est également finaliste du Pen/Faulkner Award. Elle vit à Brooklyn.

 

 

Nombre de pages : 384

Prix suggéré : 22€

www.editions-stock.fr

 

 

PARTAGER
Article précédentLes délaissées de Denis Monette
Article suivantExil intermédiaire