RIDEAU : Pourquoi donner aux enfants un accès à l’art?

RIDEAU : Pourquoi donner aux enfants un accès à l’art?
RIDEAU : Pourquoi donner aux enfants un accès à l’art?

Dans le cadre de la Bourse RIDEAU 2013, s’est tenu ce matin le dévoilement du document Vers une politique du théâtre professionnel pour les jeunes publics. Ce texte est le fruit de cinq années de travaux menés au sein du comité Théâtre Jeune Public mis en place par le Conseil québécois du théâtre (CQT) à la suite des Seconds États généraux du théâtre professionnel de 2007. Ce comité composé, entre autres, par des représentants de l’Association des diffuseurs spécialisés en théâtre (ADST), du Conseil québécois du théâtre (CQT), du Réseau indépendant des diffuseurs d’événements artistiques unis (RIDEAU) et de l’association Théâtres Unis Enfance Jeunesse (TUEJ), a guidé les recherches menant à la rédaction de ce document. Celui-ci proposeune vision globale de la pratique du théâtre destiné aux jeunes publics et traite de différents aspects sur lesquels agir pour consolider les acquis et assurer un développement harmonieux de cette pratique théâtrale. La préface est signée par Suzanne Lebeau, directrice artistique du Carrousel, compagnie de théâtre et auteure.

La publication Vers une politique du théâtre professionnel pour les jeunes publics propose dix-sept interventions, dont trois prioritaires, afin de doter le Québec d’une politique du théâtre professionnel dédié aux jeunes publics. Cette publication a été rédigée à partir d’études et de constats réalisés depuis plus de 20 ans par le milieu théâtral et les instances publiques. Il y est également décrit les spécificités du théâtre pour les jeunes publics en ce qui a trait à la création, à la fréquentation, à la diffusion et à l’accompagnement des publics.

Considérant les enjeux majeurs auxquels cette pratique théâtrale est confrontée, c’est donc d’une voix unie que le milieu du théâtre pour les jeunes publics se mobilise pour revendiquer que le Québec se dote d’une politique du théâtre professionnel pour les jeunes publics. Ainsi, l’ADST, le CQT, RIDEAU et TUEJ, ont-ils sollicité une rencontre, qualifiée d’indispensable, avec le ministre de la Culture et des Communications et la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport afin de leur partager ce document et d’échanger sur les interventions prioritaires ainsi que les mesures à mettre en place pour assurer un véritable accès à des œuvres artistiques originales, fortes et significatives pour toute la jeunesse du Québec.

De la part de l’État, concevoir une telle politique constituerait une clé essentielle pour une généralisation de la fréquentation des œuvres artistiques, pour la pérennité d’un art reconnu internationalement, mais, surtout, pour un choix de société audacieux pour l’avenir des jeunes générations.