Le journal intime de Dominique Blondin par Denis-Martin Chabot! ouf! ça donne des chaleurs!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
55
Le journal intime de Dominique Blondin
Le journal intime de Dominique Blondin

Denis-Martin Chabot, journaliste, globe-trotter et écrivain, vient de publier aux Éditions de l’interdit un tout nouveau livre de récits érotiques et excitants, Le journal intime de Dominique Blondin.

Résumé

Dominique Blondin, dans la jeune vingtaine, aspire à une grande carrière. C’est lors de son premier stage pour un important journal qu’il se démarquera le plus. Brillant et talentueux, il en épate le directeur qui voit en lui un potentiel particulier, car c’est son sex appeal qui l’anime le plus. Tranquillement, sous le charme de son patron, Dominique fera la découverte étonnante de plaisirs nouveaux dont jamais la pensée ne lui avait effleuré l’esprit. Puis d’expérience en expérience, il s’abandonnera à de savoureux délices qui, avant son stage, lui étaient étrangers, mais qu’il voudra perpétuer à jamais en ne vibrant que pour chaque instant de jouissances. Il n’en tient qu’à vous maintenant de déguster les aventures succulentes et trépidantes de Dominique.

Bien que le public cible de la littérature érotique de Denis-Martin Chabot est d’abord et avant tout la communauté gaie, les femmes hétérosexuelles comme moi, peuvent définitivement y prendre goût, si l’idée de voir deux hommes se satisfaire mutuellement leur est excitante.

Ce livre renferme, sous forme de journal intime, les premiers ébats, la découverte de l’amour et la baise entre hommes, par le jeune Dominique, journaliste en devenir. À la lecture de ces histoires fort excitantes, je n’ai pu m’empêcher de me demander jusqu’à quel point ce livre relevait de la fiction, et est-ce que l’auteur a pigé dans ses propres expériences, souvenirs et voyages pour s’inspirer et alimenter son livre?

Car en plus de découvrir plusieurs aspects de la sexualité masculine, qui est tout de même assez différente de celle des hétérosexuelles, le lecteur part à la découverte de divers endroits, de l’Ouest canadien, au Mali en passant par le Rwanda, Taipei et Berlin. Pour chacun de ces endroits, on découvre la vie nocturne gaie, mais surtout les différences culturelles, et le traitement des gais dans chacune de ces régions. Cela est très enrichissant comme expérience à connaitre. Mais ce qui retient surtout l’attention et l’excitation, c’est assurément les descriptions très exhaustives des scènes de baises, entre deux et parfois plusieurs hommes à la fois. Ce qui me surprend et me plait le plus dans ces descriptions, c’est la manière que Denis-Martin a, de se renouveler pour nous imager ces scènes. Avec son vocabulaire des plus riches, probablement grâce à son expérience journalistique, le lecteur se délecte de ses métaphores et ses figures de style. En voici quelques exemples que j’affectionne particulièrement : « sa verge effilée et spongieuse s’adapte bien à mon vestibule étroit… Je lâche son arme lourde pour me concentrer sur son sac de munitions avant de plonger ma langue dans son entrepôt. Son canon bat dans toutes les directions, prêt à tirer… Son missile forçant son chemin dans mon zénith… »

Pour avoir lu plusieurs livres érotiques gais, je dois dire que celui-ci est de loin le plus explicite et le plus surprenant au niveau des scènes de baise. N’étant pas nécessairement attirée autant par certaines propositions, comme l’attirance pour les aisselles, ou le lavage anal, je me suis parfois sentie refroidie par certaines séances sexuelles, mais extrêmement allumée par d’autres moments plus savoureux à mes yeux.

Je dois souligner les superbes illustrations couleur que l’on retrouve sur la page couverture, mais également à chaque début de chapitre. Représentant principalement des visages d’hommes superposés et parfois des scènes érotiques fortes attrayantes, ces images sont excitantes, mais également bien dessinées et attirantes au regard. Elles ajoutent à l’imaginaire du lecteur lors de sa lecture.

Somme toute, ce livre est un excellent préliminaire, pour certains, à une belle soirée de baise, ou dans mon cas pour attirer des rêves érotiques inusités durant la nuit.

Le lancement du nouveau livre de Denis-Martin Chabot, Le journal intime de Dominique Blondin, illustré en couleurs par l’artiste Yvon Goulet se fera :

Samedi 28 septembre 2013 de 17 à 20 h
Bar Le Stud
1812, rue Sainte-Catherine Est
Montréal

Et

Samedi le 26 octobre 2014 de 17h à 19h
club FORHOM
221, rue Saint-Jean
Québec

Denis-Martin Chabot
Denis-Martin Chabot

L’auteur Denis-Martin Chabot, et l’illustrateur, Yvon Goulet, y seront pour rencontrer les lecteurs et dédicacer leur livre.

L’Auteur, Denis-Martin Chabot, homme passionné et rempli d’énergie, adore les défis et l’aventure. Journaliste émérite et globe-trotter, il est constamment à la recherche de nouveaux lieux, personnages, pour alimenter ses histoires ou ses reportages. Sa carrière à la radio, à la télé et sur l’Internet, entreprise depuis plus de 25 ans, l’a mené un peu partout dans le monde. Auteur à succès, avec entre autres les 4 livres de la série Histoires du village (Manigances, Pénitence, Innocence, ainsi qu’Accointances, connaissances et mouvances),  Denis-Martin se renouvelle ici avec Le Journal intime de Dominique Blondin.

L’Illustrateur, Yvon Goulet
L’Illustrateur, Yvon Goulet

L’Illustrateur, Yvon Goulet, s’est fait connaître de par le monde pour ses oeuvres étonnantes qui illustrent bien la vie quotidienne du village gai de Montréal. Ses dessins parfois très audacieux surprennent par leur candeur.

Nombre de pages : 253

Prix du livre : 18.95$    

 Les Éditions de l’interdit, fondé en 2007 par Chantal Morin, se consacrent dans la publication de livres strictement pour adultes, en particulier des romans et nouvelles qui se démarquent par leurs sujets controversés qui dérangent et qui choquent.

http://www.leseditionsdelinterdit.com/

Site web de l’auteur

http://denismartinchabot.com/

http://yul683.wix.com/yvon-goulet