Mystery : percutant!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
17
Mystery
Mystery

C’est le 5 mars 2015 que Kodo, la plus célèbre troupe de tambours japonais , nous a fait décrocher du quotidien en réveillant à grands coups de baguettes une tradition nippone bien campée dans l’Histoire. C’est au Grand Théâtre de Québec qu’une salle à moitié pleine  de curieux – malheureusement – a pris son envol pour Mystery, un voyage dans un univers où les serpents et les créatures mythiques ont façonné le passé. La scène artistique orientale s’en inspire et fige le mouvement, les couleurs et le rythme dans une Asie moyenâgeuse qui fascine l’Occident.

Mais Kodo n’est pas seulement un groupe de tambourineux, ce sont des artistes multidisciplinaires excellant en musique, mais aussi en danse et en interprétation. Ils font vibrer la salle, de la plus petite peau tendue jusqu’à leur gigantesque tambour (appelé taiko). Dans Mystery, la stridence de la flûte de bois (appelée shakuhachi) nous berce aussi au gré des sons sacrés qui ont marqué les générations japonaises dans une harmonie parfaite très rigoureuse. Les artistes marient la force et l’élégance dans des chorégraphies qui rappellent les rituels. La délicatesse et la lenteur du mouvement s’opposent à l’acharnement et à la puissance de l’impact du bois contre le cuir. Dans une bataille incessante entre la finesse et la frénésie d’une vingtaine de pièces musicales, le spectateur est toujours vainqueur. La moitié des morceaux sont actés par les artistes

Le taiko (tambour japonais)
Le taiko (tambour japonais)

qui maîtrisent un jeu qui s’apparente beaucoup à l’art clownesque. Des touches d’humour ici et là viennent alléger un peu sans raison le caractère sacré et profond de la musique traditionnelle japonaise. Quelques longueurs en découlent…

Dans le cadre de la « Tournée Kodo Une Terre »,  qui résonne aux quatre coins du monde depuis 2013, Tamasaburo Bando, le directeur artistique de Kodo, signe sa deuxième production avec Mystère qui est précédée par Légende (2012). M. Bando a été décoré en 2013 du grade du Commandeur de l’Ordre des arts et lettres, l’honneur artistique le plus élevé de France et le titre d’Importante propriété culturelle intangible (Trésor national vivant) lui a été décerné en 2012. Il se distingue dans de multiples branches artistiques dont la réalisation cinématographique et l’interprétation (il est l’acteur spécialisé dans les rôles féminins le plus réputé actuellement). À constater le rappel presque suppliant du public québécois lors de la présentation de Mystery au Grand Théâtre, la direction artistique de Kodo lui va à ravir!

Kodo véhicule un son unique qui percute l’auditoire et présente un spectacle visuellement esthétique. Ne les manquez surtout pas lors de leur prochaine visite!

 Crédit photos : Takashi Okamoto

Grand Théâtre