Sens – Une écoute qui vaut le détour, en magasin dès le 21 avril

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
69
SENS
SENS

Le groupe montréalais Sens composé de quatre beaux gars dynamiques nous offre une musique énergique où les riffs de guitare s’affirment, les tambours résonnent comme un métronome et les textes de liberté, de séduction et de franchise sans détour prennent tout leur sens.

Déjà un quatrième album pour ce groupe composé de Tommy Boulanger (voix), Alessandro Labassi (guitare), Pierre-Alexandre Plouffe (basse) et Christian Alary (batterie). SENS s’est retrouvé en nomination au Gala de l’Adisq 2009 dans la catégorie « Album rock » de l’année et leur chanson « Ma tempête » s’est hissée en première position du 96,9 CKOI et Musique Plus. De plus, leur chanson « Tout » tiré du EP 2K13, s’est positionnée plusieurs semaines dans le top 10 du Top 100 BDS.

Vous avez aimé les albums « Dans un monde » 2008 et «Karma » 2010, n’attendez plus pour découvrir celui-ci, sous étiquette EDC Musique, une vraie machine à succès. Le premier extrait «Ce soir» vous donnera une bonne idée d’un désir franc. «Tu es l’auteur de mes pulsions, laisse-moi goûter le parfum de ton corps… »

L’album est un mélange de rock pesant, de pop et de ballade souffrant le manque de l’autre. Des textes originaux, pas de dentelles, on dit les vraies choses « Tu reviens trop tard, les jeux sont faits, il n’y a plus d’espoir ». À d’autres moments, la guitare se fait plaintive pour accompagner les paroles bien senties « Tu me manques à mourir, reviens, je pense à toi à n’en plus finir »

Du rock actuel, des rythmes chauds, des paroles suaves où l’on se fait un jeu de séduction ou une voix affirmative lorsque l’on veut retrouver sa liberté, cet album mérite qu’on lui prête une oreille attentive.

  1. Artiste
    02. Trop tard
    03. Ce soir
    04. Qu’est-ce que ça va prendre
    05. Si on ne vit qu’une seule fois
    06. Jusqu’au bout
    07. Si un jour
    08. Vivre libéré
    09. Distance
    10. SexXXX Machine
    11. Redonne-moi
    12. L’ange