Rock’n Roll, un film complètement déjanté, où l’autodérision et les malaises créés par Guillaume Canet et Marion Cotillard sont à crouler de rire ! Une réalité-fiction jubilatoire!

31
Rock’n Roll
Rock’n Roll

Le film Rock’n Roll  prend l’affiche au Québec ce vendredi 1er décembre. Ce faux documentaire mettant en vedette le couple dans la vie Guillaume Canet et Marion Cotillard, dans leurs propres rôles est à crouler de rire, tellement on voit que ces deux acteurs prennent plaisir dans ce jeu d’autodérision et qui met de l’avant le côté excessif du métier d’acteur, la jeunesse à tout prix, les apparences et le superficiel du monde actuel. Écrit et réalisé par Guillaume lui-même, en collaboration avec Philippe Lefebvre et Rodolphe Lauga à l’écriture, cette comédie est un pur divertissement, et met également en vedette Gilles Lellouche, Philippe Lefebvre, Alain et Yvan Attal et Maxim Nucci avec la participation de Johnny et Laeticia Hallyday, tous dans leurs propres rôles aussi. 

Résumé

Guillaume Canet, 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux… Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la « liste » des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Sa vie de famille avec Marion, son fils, sa maison de campagne, ses chevaux, lui donnent une image ringarde et plus vraiment sexy… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage. 

Dans ce docu-fiction, qui mêle fiction et réalité met en scène la crise existentielle de la quarantaine ainsi qu’une belle réflexion sur l’image que l’on projette de soi, versus celle qu’on aimerait projeter et celle que les gens ont de nous. C’est un film qui allie légèreté et profondeur.

GUILLAUME CANET
GUILLAUME CANET

Au début du film, on a vraiment l’impression d’être dans un semi-documentaire, dans les coulisses d’un tournage de film, dans la vie de ce couple d’acteurs, avec leur fils, dans le quotidien. Peu à peu, les scènes drôles, les malaises, les fantasmes surgissent pour devenir littéralement une grosse farce dans la dernière heure du film. C’est le film idéal pour décrocher et ne penser à rien d’autre que de rigoler avec cet homme presque pathétique qui fait tout pour rester jeune et beau. Je n’en dirai pas plus pour ne pas vendre les punchs de la dernière heure du film de deux heures.

Guillaume Canet est fabuleux pour créer des malaises avec son personnage. Il sait tellement bien se mettre les pieds dans le plat et sembler pathétique à souhait. Il en est totalement charmant à voir aller.

Marion Cotillard a également un bel esprit d’autodérision et un réel talent pour la comédie. Elle est une actrice très énergique, qui se donne entièrement pour ses rôles et qui aime travailler beaucoup ses personnages. Dans le film, elle pousse cela à l’extrême, en incarnant cette actrice qui doit apprendre un accent québécois pour le prochain film de Xavier Dolan et alors pendant plus de la moitié du film, elle parle constamment «à la québécoise », en joual plutôt mal engueulé, pour se pratiquer pour son rôle. Alors là, chaque fois qu’elle ouvre la bouche, c’est à crouler de rire!

avec JOHNNY HALLYDAY
avec JOHNNY HALLYDAY

Pour rire de leur couple et leur vie au quotidien, Guillaume et Marion n’hésitent pas à en mettre plus que le client en demande. Ils ont un jardin dans leur salon. Ils ont des dizaines d’horloges coucou qui sonnent les heures. Guillaume aime chanter du Demis Roussos pour charmer sa belle et Marion se prend pour Céline Dion le temps d’une chanson, «Pour que tu m’aimes encore». Bref, le spectateur ne s’ennuie pas. Il est constamment surpris par les événements, et ne sait jamais ce qui s’en vient. Malheureusement, je trouve que le film s’essouffle un peu en 2e partie, lorsque l’histoire prend une tangente inattendue, et plus proche du fantasme que de la réalité.

Au final, ce film contient une bonne dose de fiction et de comédie, axé beaucoup sur l’exagération et le malaise. On a droit à un beau duo avec Guillaume et Marion qui prend plaisir dans ces rôles déjantés. Et il y a de courtes apparitions de Johnny Hallyday et Laetitia Hallyday et aussi Kev Adams, qu’il est agréable de voir jouer, même si c’est juste quelques scènes.

Ce long métrage est sorti en France en février dernier. Il est distribué au Canada par AZ Films et prendra l’affiche au Québec  le 1er décembre.

Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=8FN2jIBEJwU

Dustribution

GUILLAUME CANET

MARION COTILLARD

GILLES LELLOUCHE

PHILIPPE LEFEBVRE

CAMILLE ROWE

KEV ADAMS

BEN FOSTER

MAXIM NUCCI

YAROL POUPAUD

YVAN ATTAL

ET

JOHNNY HALLYDAY

LAETICIA HALLYDAY

 

LISTE TECHNIQUE

RÉALISATEUR GUILLAUME CANET

SCÉNARIO ET DIALOGUES GUILLAUME CANET, PHILIPPE LEFEBVRE,

RODOLPHE LAUGA

MUSIQUE YODELICE

PRODUCTEUR ALAIN ATTAL

IMAGE ET CADRE CHRISTOPHE OFFENSTEIN

CADRE RODOLPHE LAUGA

DÉCORS PHILIPPE CHIFFRE

COSTUMES CARINE SARFATI

MONTAGE HERVÉ DE LUZE

SON RÉMI DARU, JEAN GOURDIER,

JEAN-PAUL HURIER

DIRECTION DE PRODUCTION SOPHIE QUIEDEVILLE

PRODUCTEUR EXÉCUTIF XAVIER AMBLARD

1ER ASSISTANT RÉALISATEUR SEBASTIEN MATUCHET

SCRIPTE CHRISTELLE MEAUX

RÉGISSEUR GÉNÉRAL HENRY LE TURC

DIRECTEUR DE CASTING LAURENT COURAUD (A.R.D.A.)

MAQUILAGE STEPHANIE GUILLON

COIFFURE SOPHIE ASSE

EFFETS SPECIAUX MAQUILLAGE OLIVIER ALFONSO

DIRECTEUR DES EFFETS NUMÉRIQUES ALAIN CARSOUX

DIRECTEUR DE POST PRODUCTION NICOLAS MOUCHET

crédit photos : Courtoisie AZ FILMS