La culture gastronomique québécoise

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
56
La culture gastronomique québécoise

C’est bien connu, les Québécois aiment la bonne bouffe, une cuisine gourmande et réconfortante. Cependant, comme dans bien des domaines, les mets typiques du Québec se perdent au profit d’une cuisine internationale d’inspiration française, italienne, voire orientale. Il suffit parfois d’entrer chez un traiteur rive sud pour retrouver ce goût pour les plats d’ici, mijotés avec les produits d’ici.

Malgré son jeune âge, la culture gastronomique québécoise est relativement riche. Elle fut influencée par l’Ancien Monde, bien entendu, mais aussi par les ressources découvertes par les premiers arrivants qui ont dû également s’adapter aux rudes hivers du Nouveau Continent. Au début, les produits phares étaient : porc, gibier, poissons, pois, maïs, pâtes, sucre et farine. Les épices sont venues en complément, tout comme la tomate et la pomme de terre. D’autres animaux de boucherie et la volaille ont permis de varier le menu.
Parmi les mets traditionnels dont chacun garde le souvenir puisqu’ils font partie de l’héritage familial, notons, entre autres, le pâté chinois, les cretons maison et la tourtière ou tarte à la viande. Et que dire de la poutine? La recette n’a rien de nouveau (frites, sauce et fromage en grains), mais ces dernières années, elle a retrouvé ses lettres de noblesse et elle est désormais apprêtée… à toutes les sauces! Les fins palais s’en régalent.
Une autre spécialité d’ici : la tire sur la neige, obtenue lorsque l’on fait bouillir du sirop d’érable. La saison des sucres est déjà lancée! Beurre d’érable, cornets à l’érable, bonbons à l’érable sont autant de produits dérivés de cette ressource inestimable.

Pour arriver à bien marier ces aliments et produits du terroir, à en faire ressortir toute la saveur, rien ne vaut le talent, l’audace et la créativité des chefs québécois. Pas étonnant que le Québec soit reconnu comme destination gourmande!