Jean-Michel Blais – Dans ma main

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
54
Jean-Michel Blais

Jean-Michel Blais dévoile la pièce titre de son second album à paraître le 11 mai

EN SPECTACLE
22/03
   Baie-du-fèvre – Théâtre Belcourt
24/03   Cowansville – Église Emmanuel
15/04   Ste-Geneviève – Salle Pauline-Julien
20/04   Paris, FR – ARTE Live
13/05   Val Morin – Théâtre du Marais
29/06   Montréal – Maison Symphonique (FIJM)
06/09   Québec – Grand Théâtre
19/09   Drummondville – Maison des arts
21/09   Laval – Salle André Mathieu
23/03/19   Knowlton – Théâtre du Lac Brome
24/03/19   Sainte-Marie – Salle Méchatigan
29/03/19   LaSalle – Centre culturel Henri-Lemieux
03/05/19   Baie-du-Febvre – Théâtre Belcourt
05/10/19   St-Jérôme –Théâtre Gilles-Vigneault

Dans ma main, le très attendu nouvel album de Jean-Michel Blais sera disponible le 11 mai via Arts & Crafts. Le pianiste et compositeur québécois a su trouver l’accord parfait entre la beauté du piano néo-classique et la subtilité de l’électro minimaliste. Avec Dans ma main, il inscrit une œuvre unique au panthéon de la musique classique contemporaine, tant pour sa richesse musicale que pour ses compositions empreintes d’improvisation.

Derrière la pièce-titre et nouvel extrait de ce deuxième album se cache l’influence du poète Hector de Saint-Denys Garneau : «?Dans ma main, le bout cassé de tous les chemins?», cite Jean-Michel. «?Tout en faisant face à sa propre solitude, poursuit-il, l’écrivain touche à l’universalité de chacun. Accompagnant des doutes brisés, vides, lointains, ‘‘le commencement de toutes présences, le premier pas de toute compagnie, gît cassé dans ma main’’. Comme les pièces énigmatiques d’un puzzle ou les fragments d’un miroir, l’espoir réside juste là, dans nos propres mains. Celles avec lesquelles nous aimons, nous échouons, nous prions, nous prenons, nous donnons. Celles avec lesquelles nous essayons, nous payons, nous arrachons, nous manquons. Celles avec lesquelles nous grattons, nous touchons, nous jouons, nous prenons la main de l’autre.

L’album Dans ma main est généreux. Jean-Michel Blais y déploie ses prouesses de pianiste post-classique et sa sensibilité aiguë à la musique pop, tout en y incorporant des sonorités synthétiques. Il crée un univers à part, dans lequel des pointes d’électro peuvent, à tout moment, venir pénétrer l’atmosphère intime du piano.

Sur Dans ma main, l’intérêt de Jean-Michel Blais pour les relations entre musique et thérapie le pousse à explorer l’influence de la spiritualité sur la vie quotidienne. L’état cathartique qui semble gagner son public lors des concerts, ainsi que le silence religieux qui règne dans la salle, le fascine et l’a amené à réfléchir sur le rôle que la musique joue dans son propre bien-être. Qu’il s’agisse de sa carrière en éducation spécialisée ou de l’apaisement que lui ont apporté la musique classique et la musique ambiante lorsque, plus jeune, il souffrait de troubles anxieux, ces nouvelles compositions revisitent inconsciemment ces périodes et lui permettent de retrouver une sérénité que seul le piano lui apporte.