JOURNAL D’UNE FIV (FÉCONDATION IN VITRO) Un film de Raphaëlle Catteau

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
17
Journal d’une FIV (Fécondation in vitro)

Maison 4 : 3 et les productions Zed sont très fiers de vous annoncer la sortie en salle de Journal d’une FIV (Fécondation in vitro) qui prendra l’affiche dès le 30 novembre à Montréal au cinéma Beaubien et à la Cinémathèque québécoise, le 3 décembre à Trois-Rivières au cinéma Tapis Rouge, le 10 décembre à Sherbrooke à la Maison du cinéma et le 11 décembre à Sainte-Foy au cinéma Le Clap.

Réalisé par Raphaëlle Catteau, ce documentaire « ovni » de 75 minutes fait voler en éclat le tabou de la procréation médicalement assistée (PMA). Aujourd’hui résidents du Québec, Raphaëlle nous raconte son histoire et celle de son conjoint Rodolphe, qui ont dû avoir recours à la procréation médicalement assistée afin de réaliser un de leur rêve les plus chers : celui d’avoir un enfant. Ce documentaire intimiste arrive au Québec couronné du Prix du public au Festival international du Grand Reportage d’Actualité et du Documentaire de Société – les Écrans de la Réalité (FIGRA) 2018 et précédé de critiques élogieuses du public et des médias après sa diffusion en début d’année sur les chaines françaises TEVA et LCP (La Chaine parlementaire Assemblée nationale).
SYNOPSIS :
Raphaëlle a 40 ans et Rodolphe 42. Comme beaucoup de couples qui se rencontrent tard, ils désirent un enfant mais il ne vient pas. Commence alors le parcours du combattant. Le couple rentre dans le tunnel de la procréation médicalement assistée, accompagné du professeur René Frydman, le précurseur de la fécondation in vitro en France. Pour trouver sa place, Rodolphe décide de filmer toutes les étapes de leur périple médical avec son téléphone portable. Il est au cœur de l’action, là où aucune caméra n’est jamais allée.
« Jamais je n’aurais imaginé un jour devoir passer par le protocole médicalement assisté pour réussir une chose aussi naturelle que celle d’avoir un enfant. Ce film, je devais le faire. D’abord pour lever le tabou sur ce sujet mal compris et complexe de la PMA et puis pour informer les couples des épreuves qu’ils allaient traverser. Dans cette bataille, j’ai vécu aussi beaucoup d’amour et cet amour je voulais le transmettre à ceux et celles qui en auront besoin pour relever ce magnifique défi de donner la vie. », révèle Raphaëlle Catteau.
« Journal d’une FIV c’est une gageüre sur l’avenir! Un film humain dont l’histoire dépasse celle de Raphaëlle et Rodolphe et concerne finalement tous ceux et celles qui s’intéressent au miracle de la venue au monde. », affirme le professeur René Frydman.
Dates importantes à retenir :
Dès le 30 novembre au cinéma Beaubien et à la Cinémathèque québécoise
Projections en présence de la réalisatrice :
Le vendredi 30 novembre à 18h50 au cinéma Beaubien
Le samedi 1er décembre à 15h30 à la Cinémathèque québécoise
Le lundi 3 décembre à 19h30 au cinéma le Tapis rouge à Trois-Rivières
Le lundi 10 décembre à 19h15 à la Maison du cinéma à Sherbrooke
Le mardi 11 décembre à 19h au cinéma Le Clap à Sainte-Foy
D’autres projections sont aussi prévues à Montréal :
Au cinéma Beaubien : du 30 novembre au 6 décembre à 13h30 et 18h50
À la Cinémathèque québécoise :
Vendredi 30 novembre : 18h
Samedi 1er décembre : 15h30
Dimanche 2 décembre : 20h00
Mardi 4 décembre : 17h00
Jeudi 6 décembre : 20h00
Durée : 75 minutes
Année : 2017
Pays de production : France
Aide financière : Procirep-Angoa / CNC (Aide au développement)
Distribution : Maison 4 :3
BANDE-ANNONCE : Cliquez ici
Facebook : Cliquez ici
À propos de Raphaëlle Catteau
Après un DEA en « Communication arts et spectacles », Raphaëlle immigre au Québec en 1994 et travaille en relations presse et programmation de films pour différents Festivals de cinéma à Montréal. En 1998, elle rejoint la France et se forme à la réalisation de documentaire (Ateliers Varan, écriture de scénario au G.R.E.C). Raphaëlle réalise ensuite plusieurs documentaires à Paris dont: Portrait d’un connu, mon père et L’Autre émoi, une série d’autoportraits de comédiens du cinéma français (pour TPS Star et Canal Plus). Elle se consacre ensuite à des reportages de 52’ et 90’ pour la télévision française. En 2014, elle revient à Montréal, sa terre d’adoption. En 2017, elle réalise entre les deux pays le documentaire de création, Journal d’une FIV (Fécondation in vitro). Les portraits et l’humain sont ses sujets de prédilection.
À propos de Maison 4 : 3
Compagnie de distribution de films fondée en 2015 par Chantale Pagé. Distributeur-Boutique, la compagnie met tout son savoir-faire au service des créateurs et de leurs films, pour mettre en place des stratégies de lancement et accompagner les œuvres aux différentes étapes de leur diffusion. MAISON 4 : 3 met de l’avant des projets à la fois atypiques, humains et porteurs.