Prix Écrans canadiens 2019 les finalistes sont… / 2019 Canadian Screen Awards nominees announced

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
29
PRix écrans Canadiens 2019

Prix Écrans canadiens 2019

(2019 Canadian Screen Awards)
 
Tous les longs métrages en nomination 
pour le prix du meilleur film sont du Québec
 
En télévision, Caroline Dhavernas et Karine Vanasse sont finalistes.  
En numérique, quatre productions québécoises immersives sont nommées.
 
L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision a dévoilé ce matin les finalistes aux prix Écrans canadiens 2019 au Cineplex Quartier Latin.
Sophie Deschênes, présidente du conseil d’administration de l’Académie au Québec, en compagnie d’Emmanuelle Héroux, vice-présidente Cinéma et de Mariloup Wolfe, membre du conseil de l’Académie, a annoncé les finalistes aux prix Écrans canadiens. « Les prix Écrans canadiens sont un véhicule de choix pour valoriser l’expertise et le dynamisme qui caractérisent la production d’ici », a affirmé Sophie Deschênes. « Nous sommes fiers de promouvoir la créativité et le talent de nos artistes et de nos artisans des écrans, et de faire rayonner nos productions partout au pays. C’est aussi un honneur de mettre en évidence une nouvelle génération de cinéastes et de constater que trois femmes figurent parmi les cinq finalistes en réalisation. »
Le Québec se démarque aux prix Écrans canadiens 2019 
(Canadian Screen Awards) :
Onze des dix-sept films avec plus de trois nominations sont québécois
Cette année, 164 professionnels du Québec sont nommés au moins une fois dans les catégories en Télévision, en Médias numériques, et en Cinéma. En tout, 28 films, dans lesquels au moins un artiste ou artisan québécois se retrouve en nomination, sont en lice. Des 17 longs métrages cités au moins trois fois, 11 sont du Québec.
On compte 976 productions inscrites en Télévision et en Médias numériques pour l’édition 2019, et 149 films soumis en Cinéma. Rappelons que 135 catégories sont ouvertes au concours : 97 permettront de récompenser les artistes et les artisans en Télévision, 25 en Cinéma, et 13 en Médias numériques. Pour découvrir tous les finalistes, rendez-vous au academie.ca/prixecranscanadiens.
 
 
Catégories en Cinéma
Les cinq productions en nomination pour le prix du meilleur film sont : Une colonie (Colonelle films), Chien de Garde (Bravo Charlie), Genèse (Unité centrale), Dans la brume (Christal Films), et La grande noirceur (Metafilms).
 
Dans la brume obtient huit nominations. Le long métrage pourrait repartir avec la statuette du meilleur film (Christian Larouche), de la meilleure réalisation (Daniel Roby), du meilleur maquillage (Françoise Quilichini), du meilleur son d’ensemble (Bernard Gariépy-Strobl), du meilleur montage sonore (Martin Pinsonnault), des meilleurs effets visuels (Benoit Brière), du meilleur scénario original (Guillaume Lemans) et de l’interprétation masculine dans un rôle de soutien (Michel Robin). La grande noirceur obtient autant de nominations, pour sa part en meilleur film (Nancy Grant et Sylvain Corbeil), en meilleure direction artistique et en meilleurs costumes (Patricia McNeil), en meilleures images (Sara Mishara), en meilleure réalisation (Maxime Giroux), en meilleur montage sonore (Frederic Cloutier), en interprétation masculine dans un premier rôle (Martin Dubreuil) et en interprétation féminine dans un rôle de soutien (Sarah Gadon).
Une colonie reçoit sept mises en nominations. En plus de concourir dans la catégorie du meilleur film (Fanny Drew et Sarah Manning), le film est finaliste en meilleurs costumes (Eugénie Clermont), en meilleure réalisation (Geneviève Dulude-De Celles), en interprétation masculine et féminine dans un rôle de soutien (Jacob Whiteduck-Lavoie, Irlande Côté), en interprétation féminine dans un premier rôle (Émilie Bierre), et pour le prix du meilleur premier film John Dunning.
Avec six nominationsThe Hummingbird Project est finaliste dans les catégories de meilleure direction artistique (Emmanuel Fréchette), de meilleur montage (Arthur Tarnowski, Nicolas Chaudeurge), de meilleures coiffures (Anne Moralis, André Duval), de meilleure musique originale (Yves Gourmeur), de meilleur son d’ensemble (Philippe Lavigne et Normand Lapierre), et des meilleurs effets visuels (Philippe Frère, Véronique Dessard, Loïc Poës, Stéphane Thibert). Chien de garde quant à lui, est en lice pour quatre prix, dont ceux du meilleur film (Étienne Jansez), de la meilleure réalisation (Sophie Dupuis), de l’interprétation masculine dans un premier rôle (Théodore Pellerin), et du prix du meilleur premier film John Dunning.
Six films retiennent l’attention avec trois mises en nomination. 1991 est nommé dans les catégories de meilleures coiffures (Daniel Jacob), du meilleur son d’ensemble (Michel Lecoufle), et des meilleurs effets visuels (Jean-François Talbot, Jean-Pierre Boies). À tous ceux qui ne me lisent pas obtient autant de nomination en meilleure direction artistique (Marie-Claude Gosselin), en meilleures images (Ian Lagarde), et en meilleur montage (Elric Robichon). Charlotte a du fun a été retenu dans les catégories du meilleur scénario original (Catherine Léger), des meilleures coiffures (Johanne Paiement), et de l’interprétation féminine dans un rôle de soutien (Romane Denis). En plus de se démarquer pour le prix du meilleur film (Galilé Marion-Gauvin), Genèse est nommé en meilleur scénario original (Philippe Lesage), et en interprétation masculine dans un rôle de soutien (Paul Ahmarani).
Le long métrage L’Amour est en concurrence dans les catégories du meilleur son d’ensemble (Stéphane Barsalou, Bernard Gariépy-Strobl), du meilleur scénario original (Marc Bisaillon), et de l’interprétation masculine dans un rôle de soutien (Paul Doucet). Sashinka est finaliste en meilleur montage (Jules Saulnier), en meilleure chanson originale (Jean-Sébastien Williams), et en interprétation féminine dans un premier rôle (Carla Turcotte).
Quatre productions du Québec sont en lice pour le prix du meilleur premier film John Dunning : Une colonie, Chien de garde, Le nid et Touched. Le film Firecrackers est également nommé.
 
Finalistes dans la catégorie du meilleur court métrage de fiction sont : Fauve (Jérémie Comte, Maria Garcia Turgeon, Evren Boisjoli), For Nonna Anna (Luis De Filippis), Mahalia Melts in the Rain (Emilie Mannering, Carmine Pierre-Dufour), The Color Of Your Lips (Annick Blanc, Maria Garcia Turgeon) et The Fish & The Sea (Phillip Thomas).
 
 
Catégories en Télévision et en Médias numériques
Les séries Anne with an E( Northwood Entertainment) et Schitt’s Creek (Not A Real Company Productions, Inc.) obtiennent 15 nominations, suivies de Cardinal (JCardinal Productions Inc.) qui est nommée 14 foisCBC News : The National (CBC) est en lice pour 13 nominations. Avec neuf nominations suivent Mary Kills People (Cameron Pictures) et Workin’ Moms (Wolf + Rabbit Entertainment). Equus: Story of the Horse (Handful of films Inc.), Vikings(Take 5 Productions Inc.) et Wynonna Earp (SEVEN24 Films Inc.) reçoivent huit nominations chacune, alors que Letterkenny (New Metric Media Inc.) est nommé sept foisThe Amazing Race Canada (Insight Production Company Ltd.) apparaît dans six catégories, tout comme les productions Caught (Caught Season 1Inc.), Killjoys (Temple Street),Odd Squad (Sinking Ship Entertainment) et The Fifth Estate (CBC).
Parmi les finalistes du Québec, on retrouve entre autres Caroline Dhavernas pour son rôle dans Mary Kills People, et Karine Vanasse pour son interprétation dans la série Cardinal. Pour la série Vikings (Take 5 Productions Inc.), Daniel Grou est nommé pour Best Direction, Drama Series. Letterkenny (New Metric Media) et Mohawk Girls (Rezolution Pictures) sont toutes les deux finalistes pour le prix de Best Direction, Comedy, et Best Writing, Comedy. Second Opinion (Incendo) se retrouve dans la catégorie Best Limited Series or Program.
En Médias numériques, les catégories d’expériences immersives permettent à plusieurs professionnels du Québec d’obtenir une mise en nomination. Kalina Bertin, Sandra Rodriguez, Fred Casia, Nicolas S. Roy et Bob Moore se distinguent avec la production Manic VR. Les producteurs de Felix & Paul Studios se démarquent une fois de plus cette année avec une nomination en Best Immersive Experience – Non-Fiction pour Space Explorers, et obtiennent deux nominations en Best Immersive Experience – Fiction pour les productions Jurrasic World: Blue et Isle of Dogs:Behind the Scenes (In Virtual Reality).
 
L’Académie a également dévoilé quatre lauréats de prix spéciaux : Mary Walsh recevra le Prix Earle Grey pour sa carrière de comédienne à la télévision, Kids in the Hall se verra attribuer le Prix Icône de l’Académie, Deepa Metha recevra le Prix pour l’ensemble d’une carrière et on remettra à Stephen James le Prix Radius pour le rayonnement de sa carrière à l’international. 
 
La Semaine du Canada à l’écran du 25 au 31 mars 2019
La Semaine du Canada à l’écransera l’occasion d’un rassemblement sans pareil de l’industrie télévisuelle, cinématographique et numérique à Toronto. De nombreux galas célèbreront l’excellence de nos productions. Le premier, le Gala honorant l’excellence des productions autres qu’en fiction se tiendra le 26 mars. Il sera suivi le 27 mars du Gala honorant l’excellence des productions en fiction. Le Gala honorant l’excellence des productions numériques et immersives sera présenté le 28 mars. Pour clore cette semaine de festivités, le dimanche 31 mars mettra le cinéma à l’honneur alors qu’à l’heure du brunch, plusieurs prix seront remis dans le cadre d’une cérémonie tenue à l’Hôtel Four Seasons. Celle-ci précèdera le Gala des prix Écrans canadiens 2019 qui sera diffusé en direct, dès 20 h, sur les ondes de la CBC depuis le Sony Centre for the Performing Arts de Toronto. D’autres activités s’ajouteront aux célébrations de la Semaine du Canada à l’écran. Les finalistes du Québec seront également conviés à la remise officielle des certificats de mise en nomination le 21 mars prochain à l’occasion d’un cocktail pour leur rendre hommage.
Pour tout savoir de l’édition 2019 des prix Écrans canadiens, rendez-vous au academie.ca/prixecranscanadiens.
À propos de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision– L’Académie a pour mission de reconnaître et promouvoir la créativité des artistes et des artisans de la télévision, du cinéma et des médias numériques de langue française auprès du public d’ici et d’ailleurs. Elle organise notamment les remises de prix Gémeaux, le Party des 1 000 de l’industrie, ainsi que les prix Écrans canadiens.