Le Chainon manquant de Mathieu Cyr, un spectacle rythmé, drôle et à l’image d’un TDAH, énergique et éparpillé!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
19
Mathieu Cyr

Après 12 ans à faire de l’humour à petites doses, dans des galas, à ComediHa!, à la télé, sur le web, voici enfin le premier one-man-show de Mathieu Cyr, Le Chainon manquant, qu’il a présenté à Québec le 12 février dernier à la salle Octave Crémazie.

Résumé : Ennuyé par la routine et irrité par les conventions, Mathieu Cyr a toujours eu l’impression d’être en décalage.  Son parcours original et éclaté l’a mené vers des choix de vie marginaux, comme faire l’école à la maison pour ses enfants et vivre en commune avec une autre famille. Quand il ne se passe rien d’assez stimulant, il s’invente un défi – ou plusieurs en même temps.  Avec ses initiatives et ses idées bizarres, il n’a pas besoin d’inventer d’anecdotes ; le drôle s’écrit tout seul dans sa vie!  Le chaînon manquant, c’est l’autrement ressenti, l’autrement dit et l’autrement fait, sur le ton énergique et assumé propre à Mathieu Cyr

 Ce premier one man show était très attendu de son public, (environ 200 000 abonnés facebook et twitter qu’il mentionne lui-même durant le spectacle lors d’un numéro fort drôle sur les commentaires des gens sur les réseaux sociaux), qu’il régalait en attendant de son humour, avec des vidéos sur sa page, ou encore des statuts FB plutôt rigolos.

C’est dans une salle comble, au Grand Théâtre de Québec que Mathieu a fait rire abondamment un public de tous âges pendant environ 1 h 45, en plus d’un entracte de 20 minutes.

Pour réchauffer la salle, pas de première partie, mais plutôt une introduction sonore de son metteur en scène Luc Senay, qui a su crinquer le public en une minute trente secondes. C’est une idée originale.

TDAH

Il le dit lui-même, Mathieu Cyr est un hyperactif, et cela se ressent dans son spectacle par une énergie débordante, et un enthousiasme contagieux. Mathieu est à l’aise sur scène et s’amuse royalement avec le public.

Parmi les sujets qu’il aborde avec succès et rires à profusions sur scène, il y a son diagnostic de TDAH et de douance (surdoué). Il explique son TDAH « Comme si tu te faisais suivre chaque jour par un épais qui cache tes choses. » Il nous raconte une journée typique et ce qui se passe alors dans sa tête. C’est hilarant et plusieurs personnes ont semblé se reconnaître dans ces traits de personnalité. Ce TDAH, il y revient plusieurs fois dans le spectacle, pour ajouter des rires. Cela le fait même décrocher et s’égarer à quelques reprises, pour le plus grand bonheur du public avec qui il rigole franchement. Il explique par exemple qu’il a oublié sa ceinture de pantalon ce soir et qu’il s’est mis un lacet à soulier pour tenir ses pantalons.

Parmi les autres sujets abordés, il y a une incursion dans son enfance, au primaire et au secondaire, à l’école, alors qu’il était considéré comme un « petit comique ». Il parle aussi de l’école à la maison, qu’il fait à ses enfants, dont sa petite fille de 5 ans qui a des questions lucides et hallucinantes pour lui. «Les aveugles, à quoi ils rêvent la nuit ?» Il parle de sa vie en commune (deux familles ensembles pour faciliter l’éducation des enfants et s’entraider dans les tâches communes.). Il nous parle de la chasse, de la différence entre les régions, la banlieue et la ville.

Il n’hésite pas non plus à écorcher quelques personnalités publiques telles qu’Éric Salvail, Éric Duhaime et Caroline Néron, assumant complètement ses propos malgré quelques hésitations du public face à certains commentaires.

Parmi mes numéros préférés, il y a celui sur les œufs, alors qu’il passe 45 minutes à l’épicerie, à choisir la bonne douzaine à rapporter à la maison. L’anecdote au garage est également un numéro très drôle, car son punch est inattendu.

Décor

Je me dois de mentionner le décor sur scène, très original, avec des singes enlacés, tel que l’on retrouve sur son affiche, et son nom en grosses lettres en haut de la scène. C’est simple et très joli.

Au final, ce spectacle, fort bien rodé de Mathieu Cyr, est rythmé, drôle et à l’image d’un TDAH, énergique et éparpillé! Il nous fait passer une superbe soirée à rire, à se détendre et en connaître un peu plus sur ceux qui vivent avec un diagnostic de TDAH.

Mathieu Cyr sera de retour à Québec, à la salle Albert-Rousseau, le 21 novembre prochain en supplémentaire.

Mise en scène :  Luc Senay

Script-édition : Benoit Chartier

Production de ComediHa!

Auteurs : Mathieu Cyr, Émilie Ouellette, Daniel Gagnon

http://www.matcyr.com/

https://comediha.com/

https://www.grandtheatre.qc.ca/

https://www.sallealbertrousseau.com/

crédit photos : Shirley Noel