Jusqu’à la dernière note

  Le 21 mai 2010

Des personnages aes personnages attachants, des histoires captivantes et des chansons célèbres…

Voici la recette du su

Jeudi le 20 mai à 20 h, La Maison Jaune nous a offert un récital-théâtre nommé Jusqu’à la dernière note. Un total de 21 chansons connues ont été interprétées par les 11 acteurs. Entre ces mélodies, on a eu le droit à une histoire surprenante et captivante. 

Résumé de la pièce 
Des personnages de comédies musicales se rencontrent…  Où ?  Pourquoi ?  L’événement est en cours de création et nous aurons les réponses en fin de processus.  Comme il s’agit d’un récital-théâtre, nous savons à tout le moins que la partie « récital » inclura l’interprétation des plus beaux airs des plus belles comédies musicales; ce qui rend déjà le projet alléchant. 

Un élément qui a agrémenté l’ambiance générale de la pièce était sans aucun doute le décor. Les objets, les meubles et les accessoires étaient disposés jusqu’aux siègex du public. Étant donné que ces personnages étaient enfermés dans la pièce, on avait l’impression de l’être également à cause de la petitesse de la salle et de la disposition du décor.

J’ai trouvé très ingénieux de faire venir la pianiste un peu après le début de la pièce l’intégrant ainsi à l’aventure que ces personnages ont vécue. Le fait de mettre son personnage muet a apporté un peu d’humour.

Il est évident que plusieurs de ces acteurs sont des amateurs mais ils semblent tous vraiment passionnés de théâtre et de chant. Il y a aussi certains d’entre eux qui ont des talents dignes d’être mentionnés. C’est notamment le cas deClaudia Pelletier pour son rôle très bien joué d’une jeune française. Également, l’homme interprétant le fantôme de l’opéra m’a impressionné de par sa voix qui était si juste et si puissante. Finalement, Marie-Josée East avait la combinaison des deux. Non seulement on croyait ses émotions, mais on était aussi enchanté par la beauté de sa voix.

 


J’ai bien aimé que chaque personnage soit très différent les uns des autres. Il y avait une Française, une Italienne, un Anglais, une comique, un croyant, une timide…

Bien que cette pièce était captivante, ces deux heures m’ont semblé un peu longues. Un entracte aurait facilement pu être intégré au moment où chacun des acteurs avait chanté sa première chanson. Selon moi, celle-ci aurait été bien appréciée.

Également, les chansons étaient toutes différentes l’une de l’autre. La plupart étaient chantés en français et en solo, mais quelques-unes étaient en anglais et en groupe, ce qui était bien, car cela amenait de l’originalité. Également, on retrouvait de l’humour dans les chansons, comme tout au long de la pièce.

Bref, de l’humour, du suspense, des personnages attachants, des histoires captivantes et des chansons célèbres… Voici la recette du succès de ce récital-théâtre.

Les chansons :
All that Jazz de Chicago 
Amarilli de Chanson italienne 
Tout me sourit dans la vie de The Court Jester 
Ah si j’étais riche de Un violon sur le toit 
Mon histoire de Les Misérables 
Parler aux animaux de l’extravagant Docteur Dolittle 
Monsieur Cellophane de Chicago 
Ma maison de La Belle et la Bête 
Hello Dolly de Hello Dolly 
La Chasse-galerie de Nelligan 
J’aurais voulu danser de My fair Lady 
J’avais rêvé d’une autre vie de Les Misérables 
Supercaligragilistic de Mary Poppins 
Ces jours-ci de Chicago 
Maria de West side story 
Minuit de Cats 
Ol’man River de Showboat 
Mes joies quotidiennes de La mélodie du bonheur 
La Quête de l’homme de la Mancha 
Un jour (Somewhere) de West side story 
À la volonté du peuple de Les Misérables

 


 

La pièce d’une durée de 2h00 sans entracte est présentée à nouveau La Maison Jaune, 206, rue Christophe-Colomb Est, Québec, les  21 et 22 mai 2010 à 20h et le 23 mai 2010 à 16h.  Admission générale, 20$.  Étudiants, 15 $
Information, réservation, 418.521.5343info@lamaisonjaune.com

Idéation et Mise en scène: Ghislaine Vincent
Accompagnement (piano) : Marie-Hélène dubé 
Direction Vocale: Nathalie Magnan
Costumes : Louis-Alain Trépanier
Décors: Daphnée-Tania Bourdages-Athanassiou
Éclairages et régie : Elsa Daigle

Distribution:
Louis Dorion,
Marie-Josée East, 
Lucie Gagnon, 
Guylaine Gérin-Lajoie,
 Nancy Guénette, 
Éric Laroche, 
Josée Laroche, 
Joanne Marceau, 
Claudia Pelletier, 
Louis Alain  Trépanier, 
Marie-Hélène Dubé.

http://www.lamaisonjaune.com/

 

Crédit photos : Philippe Moussette

 

ccès de ce récital-théâtre.»

PARTAGER
Article précédentMinus Circus
Article suivantSur la route des Théâtres..