annonce de la ministre Christine St-Pierre

 

L’ADISQ salue avec enthousiasme l’octroi par la ministre Christine St-Pierre d’une somme supplémentaire de 3,5 M$ pour le milieu québécois de la musique

L’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) tient à exprimer sa satisfaction à la suite de l’annonce faite hier soir par la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre, à l’effet d’allouer une somme supplémentaire de 3,5 M$ à la SODEC pour le milieu québécois de la musique.

La ministre Christine St-Pierre a profité de sa présence lors de la soirée de remise des Prix Rencontres pour exprimer sa compréhension des nombreux défis que doivent relever les entreprises à l’ère de la multiplication des plateformes numériques. Cette somme supplémentaire de 3,5 M$ sera répartie parmi les différents volets du programme d’aide aux entreprises en musique de la SODEC, soit 2 M$ pour la circulation des spectacles de chanson francophone au Québec et sur les scènes internationales, 500 000 $ pour la promotion de spectacles, et 1 M$ pour la mise en œuvre de projets numériques.

Solange Drouin, vice-présidente aux affaires publiques et directrice générale de l’ADISQ accueille avec enthousiasme ces sommes supplémentaires : « C’est tout le milieu québécois de la musique  qui bénéficie de cette annonce de la ministre Christine St-Pierre. Les sommes supplémentaires allouées aux tournées locales et internationales d’artistes et de groupes québécois, de même qu’à la promotion des spectacles, contribuent au rayonnement international de nos artistes et de notre culture, de même qu’à l’objectif de diversifier l’offre culturelle en région. Les sommes maintenant disponibles pour la mise en œuvre de projets numériques permettront aux entreprises québécoises de poursuivre leurs initiatives visant à s’adapter à l’univers numérique, et à améliorer leur positionnement dans cet univers où il faut absolument se démarquer pour réussir. En ces temps particulièrement difficiles, c’est un geste d’encouragement et d’appréciation envers les artistes, les travailleurs et les entreprises de tout le milieu de la musique québécoise, pour tous les intervenants. »

Rappelons que depuis plusieurs années, l’ADISQ fait valoir la nécessité que soient envisagés un rehaussement et une récurrence de l’aide québécoise et des mesures fiscales pour le secteur de la musique.  L’annonce d’aujourd’hui constitue une autre étape très encourageante pour la poursuite de ce dossier.

www.adisq.com