Salon international du livre de Québec – Les finalistes des Prix du livre politique sont connus

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
23
Salon international du livre de Québec © photo: courtoisie
Salon international du livre de Québec © photo: courtoisie

Les finalistes des Prix du livre politique de l’Assemblée nationale du Québec sont maintenant connus. Ces prix récompensent des auteurs et étudiants de 2e et 3e cycle qui écrivent sur la politique au Québec. Les noms des lauréats seront dévoilés lors du Salon international du livre de Québec, le jeudi 9 avril à 17 h, sur la Scène des Rendez-vous littéraires.

« Les Prix du livre politique sont une occasion privilégiée de mettre en valeur le travail extraordinaire accompli par des auteurs qui s’intéressent à différentes facettes de la vie politique québécoise », a observé M. François Gendron, vice-président de l’Assemblée nationale.

Le Prix de la Présidence de l’Assemblée nationale souligne la qualité et l’originalité d’un livre sur la politique québécoise édité au cours de la dernière année. Trois bourses seront décernées : 5 000 $ pour le lauréat et deux bourses de 1 500 $ pour les finalistes. Les finalistes sont :

Harold Bérubé. Des sociétés distinctes. Gouverner les banlieues bourgeoises de Montréal, 1880-1939, McGill-Queen’s University Press.
Maurice Demers. Connected Struggles. Catholics, Nationalists, and Transnational Relations between Mexico and Quebec, 1917-1954, McGill-Queen’s University Press.
Mathieu Lapointe. Nettoyer Montréal. Les campagnes de moralité publique, 1940-1954, Septentrion.

Pour leur part, les Prix de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant sont attribués aux étudiants auteurs d’une thèse ou d’un mémoire portant sur la vie politique au Québec, plus particulièrement sur les institutions et les acteurs politiques. Ils comprennent quatre bourses d’une valeur totale de 6 500 $. Cette année, exceptionnellement, une seule thèse de doctorat et trois mémoires de maîtrise sont primés. Les finalistes sont :

Mémoires de maîtrise :

Andrée-Anne Bolduc. Ces parlementaires qui en disent trop? La conciliation de la liberté de parole des parlementaires et du droit à la dignité des citoyens en droit comparé, Université Laval ;
Ève Bourgeois. La genèse et le développement des partis politiques au Bas-Canada (1791-1840), Université de Montréal.
Olivier Lemieux. Le discours historique comme objet politique : Regard sur l’enseignement de l’histoire du Québec du niveau secondaire de 1967 à 2012, Université de Sherbrooke.

Thèse de doctorat :

Marie-Ève Ouellet. « Et ferez justice. » Le métier d’intendant au Canada et dans les généralités de Bretagne et de Tours au 18e siècle (1700-1750), Université de Montréal et Université Rennes 2 (France).

La lauréate de la catégorie « Thèses de doctorat » remporte également le Prix Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec / Ministère des Affaires étrangères de France. Sa bourse couvrira les frais de transport et de séjour d’une semaine à Paris pour participer, en 2016, à la Journée du livre politique de France.

Des représentants de l’Assemblée nationale seront aussi sur place pendant toute la durée du Salon international du livre de Québec à l’espace 276. Les visiteurs pourront consulter les ouvrages des finalistes et obtenir de l’information sur la Bibliothèque de l’Assemblée nationale ainsi que sur les activités éducatives et celles destinées au grand public.