Bobby Bazini et son idole Booker T. Jones au Festival International de Jazz de Montréal 2015 : du jazz à son meilleur

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
50
Bobby Bazini ©Denis ALIX
Bobby Bazini ©Denis ALIX

C’est  jeudi soir, le 2 juillet, que Bobby Bazini a eu la chance de vivre son rêve de performer sur la même scène que son idole Booker T. Jones. Et pas sur n’importe quelle scène.  En effet, c’est sur la scène de la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal que le spectacle était présenté. Pour cette soirée qui se prédestinait à être mémorable, le spectacle affichait complet. Tout a été mis en place pour créer une ambiance Jazz à la hauteur des attentes des nombreux spectateurs présents dans la Salle Wilfrid-Pelletier.

L’entrée en scène de Bobby vêtu d’un complet foncé, très chic, chaussé de souliers vernis s’est fait sous un tonnerre d’applaudissement et de cris. C’est qu’il était attendu ce spectacle. Les fans de Bobby y trouvaient leurs comptes. Les fans de Booker T. Jones y trouvaient aussi leurs comptes de même que tous les fans de jazz. Juste avant l’arrivée de Bobby, Booker T. Jones a offert toute une performance de plusieurs chansons, dont une entre autres la chanson qu’il a écrite à 17 ans : Green Onions.

L’artiste de 26 ans a ouvert son spectacle avec la pièce titre de son album Where I Belong lancé en 2014, dont certaines  chansons figuraient toujours sur des palmarès en date du 27 juin 2015. Soit plus d’un an après sa sortie. C’était la toute première fois que l’auteur-compositeur-interprète foulait les planches de la Salle Wilfrid-Pelletier. Pour ce spectacle, il n’a pas fait d’exception, il a livré ses chansons avec l’authenticité qu’on lui connaît.

9 personnes l’entouraient sur cette scène : ses musiciens exceptionnels, ses 2 choristes se sont donnés pour faire vivre au public le temps d’une soirée, un moment magique, loin des tourments.

Et ça fonctionne !

Bobby Bazini ©Denis ALIX
Bobby Bazini ©Denis ALIX

Dans la salle Wilfrid-Pelletier, il était possible de voir des gens de tous les âges chanter, taper des mains et en redemander. D’ailleurs à ce sujet, très souvent, dès les premières notes des chansons, les cris fusaient de partout, signe que les chansons étaient attendues par les milliers de fans présents.

Bobby sait installer un moment intime. Il ferme les yeux et il transporte les gens dans son univers. Les gens le suivent avec un plaisir évident. Pour Cherish Our Love, son interprétation est magistrale. La puissance de sa voix touche. Frissons garantis!

De belles surprises attendaient les spectateurs, entre autres  une superbe prestation musicale à saveur jazz  en l’absence de Bobby.

En effet, pour la toute première fois, Bobby a quitté la scène pour laisser toute la place à ses musiciens. Cela a donné lieu à un moment de musique unique et vraiment réussi. C’est sur le standard jazz Take Five que tous ses musiciens talentueux ont eu le bonheur de performer. Et le bonheur se voyait dans leurs regards.

Coupe de champagne à la main, Bobby est revenu sur scène. Le veston avait été mis au rencard. Il arborait des bretelles noires sur sa chemise blanche. Il a entamé la chanson Summertime avec cette voix unique qui le caractérise.

Tout simplement parfait! Du grand Bobby Bazini!

La chanson suivante a pris toute le monde par surprise. En effet, il a offert une chanson en français lors de ce spectacle à saveur de jazz et pas n’importe laquelle : la chanson La Vie en Rose, la chanson d’Édith Piaf! Encore une fois, Bobby emmène ses spectateurs avec lui… Quand vient le moment de chanter; Mon cœur qui bat…

C’était de toute beauté d’entendre les gens du public chanter ces quelques paroles. Mon cœur qui bat.

Une nouvelle chanson de Bobby  ayant pour titre Those Eyes était aussi au programme. Cette chanson a reçu un très bel accueil.

Le moment émouvant de la soirée a été sans contredit, lorsque Booker T. Jones s’est amené pour partager la scène avec celui qui lui voue une grande admiration, son Héros, comme il s’est plaît à le présenter. Enfin, son rêve s’est réalisé devant tous ces gens qui ont été témoins de ce moment exceptionnel et qui pourront dire : J’étais là, moi, ce soir du 2 juillet 2015!

Lors du rappel, sur l’intro de Wish You Were Here, Bobby prend le temps de jouer de la guitare en se plaçant doucement devant ses musiciens. Lors de ces échanges de regards entre eux, la complicité est palpable.

Plusieurs chansons de son répertoire ont été présentées, lors de cette soirée mémorable, entre autres, Oh Katy, Cold, Cold heart, One thing or two, Bubblegum, I Wonder. La chanson Believe qui plait beaucoup au public.  Il y a aussi eu des reprises des chansons, To love Somebody,des Bee Gees et Haven’t Done Nothing de Steve Wonder. C’est la chanson Heavy Love qui a fermé la porte à cette soirée dont tous les gens se souviendront encore longtemps. Tout comme, Bobby, les choristes et tous les membres du band qui affichaient un immense sourire,  lors du moment de faire le salut.

Booker T. Jones : Le légendaire organiste livre toute une performance

De passage à Montréal pour participer au spectacle de Bobby Bazini, la légende de l’orgue Hammond, Booker T. Jones qui habite à Memphis a fait son entrée en saluant la foule en affichant son plus beau sourire. Il a pris place à  l’orgue et s’est mis à jouer pour le grand plaisir des gens présents qui en redemandaient. C’est qu’il est bien entouré, Booker T., 4 musiciens, dont son fils Ted Jones qui joue de la guitare. Imaginez, son fils Ted qui joue sur la chanson Green Onions sur la même scène que son père. Il faut rappeler que cette chanson a été écrite par son père à 17 ans. Il en a maintenant 70. C’est vraiment extraordinaire! Tout comme son fils, Booker T. s’accompagne aussi à la guitare sur certaines pièces.Tout au long du spectacle le public a eu droit entre autres à de grandes chansons des Beatles, de Jimi Hendrix, et bien sûr, d’Otis Redding. Une prestation que les gens présents ne sont pas prêts d’oublier.

Bobby travaille à l’écriture de son 3ième album. Plusieurs spectacles ont été annoncés sur son site internet,  dont un entre autres qui sera présenté dans le cadre du Festival International du Blues de Tremblant, le 8 juillet prochain.

Bobby Bazini nous a accordé une entrevue, voici le lien :

Pour voir toutes les dates de spectacles :

Site officiel : http://www.bobbybazini.com/

Facebook : https://fr-ca.facebook.com/bobbybaziniofficial

Twitter : https://twitter.com/bobbybazini

 Booker T. Jones

Site officiel : http://www.bookert.com/

Twitter : https://twitter.com/bookertjones

©Crédit photo Denis Alix