Ablutions Notes pour un roman

Le 21 avril 2010

 

Des notes sur des lieux et des personnages qui sont utilisés pour écrire un futur roman. Les profondeurs de la déchéance. Des gens qui n’ont  que les alcools et autres substances comme ersatz à l’estime de soi. Une écriture crue. Des réflexions troublantes. Un enfer. Patrick deWitt nous livre dansAblutions, notes pour un roman, une succession ininterrompue d’images plus glauques les unes que les autres.

Depuis le comptoir d’un bar de Los Angeles s’élève la voix, anonyme, de celui qu’on paie en ces lieux pour déverser nuit après nuit des fleuves d’alcool dans les verres que tendent vers lui les pochards, camés, prostituées, dealers et amateurs de combines dangereuses et illégales en tous genres, venus affaler sur un tabouret le corps déglingué qui abrite leur misère comme leurs espoirs ou les rêves baroques et téméraires dont ils enchantent sans fin leur voyage au bout de la nuit. Présentés comme une série de notes pour un roman à venir que rédige un barman au moins aussi allumé que ses hallucinants clients, les chapitres se succèdent au rythme, effréné, où l’alcool et la cocaïne se consomment dans de tels parages.

Mais aussi monstrueux et éperdus que paraissent ces réfugiés de la nuit, c’est toujours avec une tendresse certaine que son regard les fait surgir, par-delà leur déchéance et leurs défaillances, dans leur humanité profonde. Servies par une écriture somptueuse, ces “ablutions” en forme de descente aux enfers constituent, sur le thème de la marginalité dans tous ses états, une variation brillante et originale dans laquelle le génie dionysiaque de l’affabulation investit une réalité dont l’écrivain a pu prendre toute la mesure pendant les six années qu’il a lui-même passées dans les fonctions exercées par son narrateur…

Basé sur une expérience personnelle ce roman est troublant de vérité.

 

 

Né en 1975 à Sidney, British Columbia, Canada, Patrick deWitt vit avec sa famille à Bainbridge Island, dans l’Etatd de Washington. Ablutions est son premier roman et sera publié par Harcourt, début 2009. Des textesPatrick DeWitt sont apparus dans The Stranger, Mean, et The Minus Times. Un extrait d’Ablutions: Notes for a Novel, est paru dans une anthologie intitulée Userlands (Little House on the Bowery/Akashic Books), ce qui lui a valu d’être salué, dans les colonnes du The Seattle Weekly comme «le croisement hypnotique entre Lorrie Moore and Denis Johnson.” Il a également publié un court livre de textes, Help Yourself Help Yourself (Teenage Teardrops Press). Patrick deWitt vient d’achever son deuxième roman, Winter Woman, et il est actuellement en train de travailler à un recueil de nouvelles.

 

Prix suggéré : 19.50  €
197 pages

www.actes-sud.fr