Hécatombe de lunatiques

Le 21 avril 2010

Hécatombe de lunatiques 

 

Jean Alessandri offre au lecteur un roman des plus ludique. Pour ne pas dire lunatique. En effet avec Hécatombe de lunatiques, le lecteur entre dans un univers tout à fait particulier où la lune est objet de convoitise. Un homme d’affaires qui ne croit pas ses descendants aptes à prendre la relève, liquide tous ses avoirs avant de mourir et avec la complicité de la Société des nations achète la lune en 1921. Le contrat est d’une durée de 99 ans. Il la lègue à ses héritiers en quatre parties égales, mais indivisibles.

En 2010, les choses semblent se corser. Les Américains découvrent que la lune contient des réserves d’eau et de pétrole. De plus elle pourrait constituer un endroit idéal pour l’entreposage de déchets nucléaires. La table est mise pour une lutte de pouvoir international voire même interplanétaire.

Une ex-antiquaire retrouvée assassinée à Paris, une lame en forme de croissant plantée dans le crâne… Voilà de quoi intriguer la commissaire Trasseur. Mais lorsqu’il s’avère que dans plusieurs affaires espacées dans le temps, aux quatre coins du monde, les victimes ont été retrouvées le front transpercé de cette arme bien particulière, le mystère s’épaissit… Qu’avaient donc en commun cet aristocrate italien, cet homme d’affaires américain, cet évêque irlandais ?Pour Trasseur et son acolyte, le commissaire Van Krimpen, le saugrenu va le disputer au tragique dans cette succession d’énigmes.

Un roman qui retient l’attention. Une écriture sublime.

 

 

Jean Alessandrini est né à Marseilles en 1942. Après trois années d’apprentissage au Collège Technique d’Arts Graphiques de la rue Corvisart, à Paris, il travaille comme maquettiste et illustrateur pour divers magazines et notamment pour la revue Pilote, où il est aussi scénariste, Chroniqueur graphiste. En 1986, il se lance dans l’écriture de livres pour la jeunesse. Il a publié de nombreux ouvrages dans la collection Cascade.

 

Prix suggéré : 18  €
270 pages

www.editions-phebus.com

 

PARTAGER
Article précédentAblutions Notes pour un roman
Article suivantReconstruction