Alerte aux voyeurs, voici Damien Robitaille

 

«Ses refrains tournent en boucle dans ma tête et j’adore cela. Damien Robitaille, un artiste qui sait séduire son public »

 

J’avais déjà eu la chance de voir le nouveau spectacle de Damien Robitaille à la salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre et il m’avait alors époustouflé. Le 15 avril dernier, je l’ai revu à Anglicane de Lévis et disons que son spectacle m’a un peu moins éblouit. Pas à cause de la salle, mais plutôt parce qu’il semblait un peu moins là, un peu moins séducteur et il lui manquait un peu de ce côté humoriste qui m’avait tellement charmé. Là, il s’enfargeait dans ses discours rendant souvent ses blagues sans vraiment de punch. Il a tout de même su séduire le public qui semblait pour la plupart le découvrir ce soir-là.

En tout, Damien Robitaille a livré 22 chansons tiré de ses deux albums : L’homme qui me ressemble et son plus récent, Homme autonome. Il y va même deux nouvelles compositions, Tu n’es pas mienne et La danse des drapeaux. C’est à travers certaines chansons que son côté séducteur a refait surface tel que Électrique et Plein d’amour. Même si ses choristes dans la chanson Plein d’amour n’étaient pas tout le temps ensemble dans leurs mouvements, cette chanson reste mon coup de cœur puisqu’il l’interprète avec tant de passion qu’il ferait fondre un bloc de glace.

 

Utilisant un style basé sur les années 60-70, habillé de nœud papillon et d’un complet, il interprète ses compositions qui parlent plus souvent qu’autrement de relations hommes-femmes avec assurance. Qu’il soit au clavier ou à la guitare, il vibre à travers son instrument et danse beaucoup sur scène.

Voici les chansons interprétées à son spectacle :

On est né nu
Électrique
Avant que vienne l’avalanche
Mon nom
Y a-t-il quelqu’un?
Un jour, ton jour viendra
Tu n’es pas mienne
Voyeur  planétaire
Mot de passe
Jésus nous a dit
Plein d’amour
Entracte
Sexy séparatiste
Le touriste du temps
L’ermite en ville
Danse des drapeaux
Mètres de mon être
Astronaute
Danse du drapeau
Casse-tête
Homme autonome
Rappel 1
Je tombe
Porc-Épic


Pour le rappel, il demanda au public quelle chanson il devrait chanter et seuls quelques personnes dirent Porc-Épic, alors il commença sa mise en scène en disant : «Je n’interpréterai pas, je suis rendu ailleurs. Est-ce que John Lennon chante encore Imagine, est-ce que Beethoven interprète encore sa 5ème symphonie?, alors pourquoiDamien Robitaille interprèterait encore Porc-Épic, peut-être parce que c’est son seul succès…» Puis, il s’est mis à jouer la chanson.


Damien Robitaille fera parler de lui de plus en plus, j’en suis certaine. Un nom à retenir. En espérant que le prochain spectacle sera encore meilleur…


 www.damienrobitaille.com
www.audiogram.com
www.diffusionculturelledelevis.ca

 

 

 

Crédit photos : Claude Ouellet

 


PARTAGER
Article précédentPaul Piché
Article suivantMoran et Geneviève Jodoin