Hommage à Roland de Québec, le photographe préféré des artistes du Québec !

 
C'est avec beaucoup d'enthousiasme que les Galeries de la Canardière qui célèbrent ses 50 ans cet automne, ont présenté la plus grande exposition de photos inédites de Roland de Québec, samedi, le 16 octobre dernier. Le point culminant de cet évènement a rassemblé un grand nombre de personnes, dont Gilles Latulippe et Pierre Poirier, pour rendre hommage à Roland Lachance et pour voir des centaines de photos de personnalités connues telles que Céline Dion, Elvis Presley, la famille Jackson, Alys Roby, Claude Blanchard, Paolo Noël et plusieurs autres du milieu artistique, politique et sportif. Roland de Québec est toujours aussi actif puisqu'il a fait les clichés de tous les Star Académiciens et qu'il fut demandé pour immortaliser la Marche Bleue.
 
 Dès 9 h, trois quiz étaient présentés à la clientèle des Galeries et les gens devaient tenter de reconnaître certaines personnalités publiques, associer des photos prises il y a plusieurs années avec de plus récentes et reconnaître quelques-unes des nombreuses personnalités qui se sont faites photographiées avec Roland de Québec.
 
 
 
Ceux qui ont participé à cette activité, ont été ensuite éligibles au concours pour gagner un des 15 prix pour le livre 400 Flashs de Piaf à Dion de Roland de Québec, ou une paire de billets pour le spectacle de Véronique Dicaire ou pour celui de Pierre Poirier au Cabaret du Capitole.
 
Dès 10 h 30, l’humoriste, musicien et animateur Pierre Poirier est venu dérider les gens avec ses chansons et ses blagues. À 13 h 30, Gilles Latulippe, accompagné de Roland de Québec ont procédé à l’énumération des réponses des divers quiz. Ensuite, après les tirages des prix, les gens ont eu l’opportunité de rencontrer ces trois personnalités pour une séance de photos et signatures.
 
 
 
 
J’ai rencontré Roland qui semblait très content de l’accueil reçu par le public.
 
Quel est votre secret pour réussir à avoir tous ces clichés des vedettes au fil des ans?
« Franchement, cela a toujours été facile pour moi d’obtenir mes photos. Je suis béni du bon Dieu c’est certain. Il y avait une vedette à quelque part, j’y allais… Là, tous les photographes se tirent sur l’artiste, tandis que moi, j’attends en arrière-plan. Je prends mon temps. Et la vedette, elle, sait qu’il y en a un qui n’a pas encore eu sa chance. Quand l’artiste me regarde, alors je m’approche et je me présente. Je m’introduis doucement et c’est la facilité et la patience qui me permet d’obtenir mes photos. Naturellement, il y a aussi la passion de ce métier. »
 
Est-ce qu’il y a des vedettes que vous n’avez pas encore en photo et que vous aimeriez avoir?
« Je n’ai pas beaucoup de photos des vedettes britanniques, mais j’ai réussi à avoir Mick Jagger. J’ai été seul avec lui pour faire des photos dans sa chambre avec un de ses amis, un peintre. Et je l’ai eu facilement. Il m’a accordé une série de photos. Mick Jagger, c’est quelque chose, les Rolling Stones! C’est dans la lignée des Elvis Presley et la Piaf que j’ai d’ailleurs tous les deux aussi en photos. Justement, celle qui m’a porté chance dans la vie, c’est Édith Piaf. J’avais 15-16 ans, je débutais. Quand je suis venu pour la photographier, elle a été bête avec moi. Elle m’a dit : Vous avez un sacré culot de me déranger à 5 minutes de mon spectacle. Je lui ai dit que je débutais et qu’elle était la première grande vedette que je voulais prendre en photo. Elle m’a dit alors : Prenez-la votre photo, vous avez l’air tellement naïf. Et bien, grâce à ces photos d’elle, quand je voyais d’autres grandes vedettes et que je leur disais que j’avais pris Piaf en photo, alors ils m’accordaient eux aussi de les prendre. »
 
 
Cela fait longtemps que vous prenez Gilles Latulippe en photo. À quand remonte votre première photo de lui?
« En 1959, j’avais fait un photo-roman. Gilles faisait un curé, il portait la soutane et il s’est retrouvé dans mon photo-roman. »
 
L’idée de faire cette exposition vient de Pascale Moisan et Marie-Josée Houde des Galeries de la Canardière. Elles ont assemblé sur d’immenses panneaux (27 au total) un collage d’une majorité des photos prises par Roland au fil des ans. Elles les ont classés par diverses catégories, comme chanteurs, chanteuses, acteurs, actrices, la famille Simard, Céline Dion et son entourage, sports, les star-académiciens, etc.
 
 
 
Il y a aussi une murale qui a été construite et qui sera là en permanence maintenant aux Galeries, de même que les poutres (les colonnes dans l’aire des restaurants) avec des petits encarts de photos, afin d’avoir cette exposition-là, en permanence. IL y a aussi les Quiz qui vont demeurer permanents.
 
L’idée, pour poursuivre avec cette exposition par la suite, serait d’aller présenter cette exposition dans les foyers de personnes âgées et Monsieur Roland pourrait aller les voir en même temps quelques heures pour répondre aux questions des gens.
 
 
 Pierre Poirier présentera son spectacle « ENFIN » en supplémentaire au Cabaret du Capitole, samedi le 23 octobre à 20 h. Il sera accompagné de Guy Harvey et Michel Stax. Vicky Chagnon fait la première partie et Gilles Latulippe présentera Pierre avec quelques blagues bien tournées.
 
 
 
 
 
 
 
 
crédit photos : Lise Breton
PARTAGER
Article précédentLa mémoire cosmique amérindienne
Article suivantLa Mort