Série Noire récolte 11 prix, au 29e gala des prix Gémeaux 2014

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
102
Série Noire grand gagnant de la soirée.
Série Noire grand gagnant de la soirée.

Pour la 29e édition du Gala des gémeaux, il y a eu 99 remises de prix, 84 prix ont été remis en télévision et 13 en médias numériques, en plus du Grand prix de l’Académie et le pris Coup de cœur. Pour ce faire, La 29e remise des prix Gémeaux s’est déroulée en trois temps cette année. Elle a débuté le jeudi 11 septembre par la Soirée des artisans et du documentaire, au Grand Salon de l’hôtel Hyatt, animée par Marie-Eve Janvier et Jean-François Breau, où 31 prix ont été décernés.

Ensuite, au même endroit, avait lieu l’Avant-première, le dimanche 14 septembre à 15 h, animée par Anne-Marie Withenshaw, où 50 prix ont trouvé preneurs. Puis, les célébrations se sont poursuivies en soirée avec les 29e prix Gémeaux, animés par René Simard, avec à la réalisation Guy Gagnon et la metteure en scène et chorégraphe Geneviève Dorion-Coupal,  au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts à 19 h 30 et diffusées en direct sur les ondes de Radio-Canada, où 18 prix ont été remis pour un total de 99 prix.

Tapis Rouge

Pour la soirée, c’est d’abord avec le tapis rouge que tout a débuté. Vu le froid persistant à l’extérieur, c’est plutôt dans l’entrée de la Place des Arts qu’a eu lieu le tapis rouge.

Voici un peu les commentaires que j’ai recueillis sur le tapis Rouge :

Sugar Sammy et Simon-Olivier Fecteau
Sugar Sammy et Simon-Olivier Fecteau

Simon-Olivier Fecteau, trois nominations pour Ces gars-là, pour les textes, la réalisation et meilleur rôle de soutien pour Mélissa Desormeaux-Poulin qui a gagné le prix cet après-midi. Qu’est-ce que ça représente pour vous? « Je suis particulièrement content de ces nominations, car pour les textes, c’est le nerf de la guerre, car sans texte, il n’y a pas de show. Ensuite, pour la réalisation, c’est ma première nomination pour la réalisation d’une série, alors ça me touche beaucoup. Et bravo pour Mélissa! C’est sûr que pour nous, il n’y a pas d’attente, car il y a de grosses pointures dans nos catégories. Alors, je suis juste content d’être là. Et ces nominations, ça motive, c’est comme une tape sur l’épaule pour nous dire de continuer. » 

Le tournage de la deuxième saison est débuté? « Oui et justement, on tourne demain matin (le 15) à 6 h 15, alors le party va être tranquille ce soir, je vais être à l’eau. Il nous reste 2 semaines de tournage à faire. Pour les primeurs, bien, je ne peux rien dire sauf que cela devrait être encore plus comique, plus drôle, que la première saison.»

Gabrielle Fontaine
Gabrielle Fontaine

Gabrielle Fontaine en nomination pour la deuxième année consécutive, pour le premier rôle dans une série Jeunesse, pour son rôle dans Fée Éric. Que t’attends-tu de cette soirée ? « Je m’attends à un très beau gala, comme à chaque année. On se croise les doigts pour le prix, mais juste d’être en nomination c’est super valorisant, une reconnaissance ainsi de l’industrie. J’en profite aussi pendant cette soirée de revoir des collègues que je ne vois pas souvent. C’est une belle journée sociale. »

Et c’est très beau ce que tu portes, qu’est-ce que c’est ? «C’est une robe BCBG de la tête au pied.»

India Desjardins, en nomination avec Simon-Olivier Fecteau et Sugar Sammy pour les textes de Ces Gars-là. Que penses-tu de cette belle nomination? « Moi, j’étais déjà une grand fan de ce qu’ils ont créé. J’ai donc bien apprécié de pouvoir me joindre à l’équipe. Ce sont eux les auteurs principaux, moi, je suis une collaboratrice.»

Tu as également le 2e film d’Aurélie Laflamme dont le tournage débute bientôt? « On commence justement à tourner demain matin à Montréal et les environs. Le film est réalisé par Nicolas Monette. Et on a prévu avoir un moment donné une journée de tournage où les jeunes fans d’Aurélie pourront faire de la figuration pour le bal de finissant d’Aurélie. C’est à la demande des jeunes de vouloir participer qu’on a ouvert ce concours. Et tous les acteurs du premier film reviennent, comme Édith Cochrane, Marianne, Aliocha Schneider…La sortie du film est prévue quelque part en 2015.»

Patrice L'Écuyer
Patrice L’Écuyer

Anne Dorval, deux nominations, pour les Bobos et pour les parents. Est-ce qu’il y a une des deux nominations qui vous font plus plaisir que l’autre? «Ben non, quelque soit la nomination cela nous fait toujours plaisir. C’est toujours un beau cadeau.»

Vous êtes excellente en comédie, mais vous excellez aussi dans le drame, avec le rôle que vous venez de jouer dans Mommy, que préférez-vous jouer, la comédie ou le drame? « J’aime surtout les rôles complets et complexes. J’aime inventer aussi. Et que ce soit de la comédie ou du drame ou de la tragédie grecque, je veux jouer des bons textes. »

On aura la chance justement, à Québec, de voir le film Mommy qui sera le film d’ouverture du Festival du film de la ville de Québec, jeudi le 18 septembre prochain.

Patrice L’Écuyer, deux nominations, pour prière de ne pas envoyer de fleurs, et pour les squelettes dans le placard. Qu’est-ce qui fait que toutes les émissions que vous animez vivent aussi longtemps avec autant de succès? « Je ne le sais pas et j’espère ne jamais le savoir. Parce que le jour où tu le sais, tu y penses et là, t’es faite, tu essaies de jouer là-dessus et t’es dans le trouble. »

Et comment faites-vous pour toujours avoir envie d’animer ces émissions, d’année en année? « Quand t’es entouré de gens qui ont de la passion pour ce qu’ils font, et quand les projets sont stimulants, alors c’est facile de continuer. Quand je sens la passion diminuer, alors je sais qu’il est temps d’arrêter. »

Claude Robinson
Claude Robinson

Et dans Unité 9, c’est un grand plaisir pour vous de rejouer ? Allons-nous en apprendre plus sur votre personnage?« C’est sûr que c’est un grand plaisir de renouer avec le jeu, surtout que j’ai été acteur pendant 10 ans avant de commencer à animer. Et à propos de mon personnage, on va enfin savoir ce qu’il fait dans la série ce gars-là. Tout va sortir au grand jour. »

 

Claude Robinson, vous vous êtes mis sur votre 36 pour cette belle soirée? «C’est en fait l’équipe d’en Mode Salvail qui m’a habillé de la tête aux pieds, avec même la coupe de cheveux. »

Êtes-vous prêt à recevoir tout l’amour qu’on va vous donner avec cet hommage ce soir? « Je suis prêt à le prendre. Après 19 ans à me faire engueuler et insulter par les avocats, ça fait du bien d’aller dans un autre milieu et d’avoir des gens qui nous parlent avec un sourire. On m’a dit que j’aurais des surprises, alors je vais vivre le moment pleinement. Mais ce qui le plus agréable c’est de savoir qu’ils vont aussi honorer tous les gens qui m’ont aidé durant ma bataille pendant 19 ans. Et c’est ça qui est merveilleux.»

 Normand D’Amour, vous êtes en nomination pour votre rôle dans Yamaska. Qui vous accompagne? « Ma fille Marguerite, ma blonde Pascale et mon fils Lancelot. C’est une belle soirée en famille. On en profite juste d’être là. »

 Frédérique Dufort de la série Unité 9 qui est nominé pour le prix coup de cœur du public (et qui va gagner). Quelle est cette belle tenue que tu portes. «Ça vient de la boutique 1861 sur la rue Sainte-Catherine et une sur la rue Saint-Laurent. Je n’ai jamais été aussi bien servi et pour pas cher. C’est un peu vintage et je trouvais que ça faisait un beau style. »

 

Martin Petit
Martin Petit

Martin Petit, 9 nominations pour les Pêcheurs, est-ce qu’on s’attend à ça quand on écrit la première saison? « Non, on s’attendait même pas être aux Gémeaux. On l’apprécie énormément. Et pour ceux qui se demandent s’il y aura une troisième saison, et bien je suis en train d’écrire déjà les premiers textes de la saison trois. Et voici une primeur, Claude Robinson, il va faire une apparition dans une des émissions de la saison 2. »

 Sylvie Moreau en nomination pour LOL, nous parle de sa tenue vestimentaire. «C’est un beau mélange de American Apparel, 1851, Urban Outfitter, Betty Johnson. J’aime bien le soir faire des essais dans ma garde-robe, de mixer plusieurs choses ensemble. Je n’aime pas aller magasiner pour une tenue juste pour un seul soir. On dirait que je trouve que c’est du gaspillage.»

 Place au Gala avec René Simard

 Pour le numéro d’ouverture, on pouvait s’attendre à ce que René Simard chante et qu’il y ait un numéro de danse,. Une chanson plutôt rigolote, pour rire de lui-même des clichés des numéros d’ouverture. René n’a pas peur du ridicule, en terminant son numéro habillé en robe. Oui, il est sorti de sa zone de confort.

Parmi les présentateurs, Édith Cochrane a surpris tout le monde en tentant d’embrasser Anne-Élisabeth Bossé. Très drôle!

Ti-Mé et Pogo étaient également de belles idées de présentateurs.

 Page Beaulieu (de SNL joué par Katherine Levac) avec Louis-José Houde, ont formé un agréable duo et comme à son habitude, elle a volé le show.

 Le numéro avec les pêcheurs était très réussi. Une belle façon pour René de rire de lui avec beaucoup d’humour.

Édith Cochrane comme présentatrice
Édith Cochrane comme présentatrice

Cependant, le numéro où René Simard incarne plusieurs personnages, on aurait pu s’en passer. Trop de René Simard, c’est trop parfois!

 Plus de soixante artistes s’ont montés sur la scène pour célébrer les lauréats lors de ce grand rassemblement artistique. Il y avait entre autres Louis-José Houde, Guylaine Tremblay, Louis Morissette, France Beaudoin, Isabelle Blais, Anne-Élisabeth Bossé, Éric Bruneau, Édith Cochrane, Normand D’Amour, Marina Orsini, Marie-Eve Janvier, Mélanie Maynard, Nicolas Ouellet, Julie Perreault, , Jacques L’Heureux, Éric Salvail et Marc Labrèche

Au niveau des remerciements, Fanny Mallette a été des plus émouvante et touchante par ses mercis bien sentis pour son prix de meilleur premier rôle dramatique, pour la série Mensonge.

 Pour Stéphane Bellavance, cette journée du 14 septembre fut très remplie. Il a d’abord animé une partie de l’avant-première du Gala des gémeaux. Il a remporté le prix pour la meilleure animation jeunesse pour Arrange-toi avec ça. Il avait gagné durant l’après-midi la meilleure animation jeu l’émission Génial! Un véritable tour du chapeau, pour lui. Car en plus, ces deux émissions ont remporté aussi pour meilleure réalisation ainsi que meilleur jeu pour Génial.

Équipe de la série Mensonge, dont Fanny Mallette
Équipe de la série Mensonge, dont Fanny Mallette

Pour Guy Nadon, c’est le deuxième prix qu’il remporte ce soir, avec le meilleur premier rôle dans un téléroman pour O’, alors qu’il avait remporté le meilleur rôle de soutien dramatique pour Série Noire. Cela lui donne également un prix gémeau immortel, vu qu’il a gagné au moins trois fois le prix du premier rôle. Tout un tour du chapeau pour lui également!

Pour les grands gagnants de la soirée, malgré qu’il n’a pas gagné le prix pour la meilleure série dramatique, qui a été remis à mensonge, on retrouve naturellement Série Noire qui a remporté au total 11 prix sur les 16 nominations, dont meilleur premier rôle pour François Létourneau, meilleur texte, meilleure réalisation et plusieurs autres prix comme meilleur rôle de soutien masculin et féminin.

 Il y a également La série les Beaux Malaises qui a remporté 6 prix, dont la meilleure comédie, la meilleure réalisation, premier prix pour Francis Leclerc, meilleurs premiers rôles pour Julie Le Breton, et Martin Matte, en plus du meilleur rôle de soutien pour Patrice Robitaille et les meilleurs textes gagnés en après-midi.

 Questions et commentaires des gagnants.

 Voici quelques commentaires que j’aie captés des divers gagnants de la soirée

François Létourneau
François Létourneau

François Létourneau concernant ces prix qu’ils gagnent durant toute la soirée. «On prend ça un peu comme la cerise sur le Sunday. On a toujours été fier de notre série et on a vu rapidement que plein de gens embarquaient et qu’il y avait un engouement. On a que des commentaires positifs. »

Est-ce que cela met de la pression supplémentaire pour la prochaine saison? «Oui, mais on aime ça la pression. Mais aussi, quand t’écris une deuxième saison, tu sais un peu plus ce que tu fais. Tu connais tes personnages à fond. Et tu les pousses encore plus loin ensuite. »

 Fanny Mallette pour son rôle dans Mensonge. Que représente ce prix pour vous? « C’est une belle tape dans le dos, d’être ainsi reconnue par mes pairs, c’est très important pour moi. Et surtout, j’ai été très surprise de gagner. Je ne m’y attendais pas du tout, car je savais qu’il y avait d’autres très bonnes actrices dans la catégorie, avec des séries qui ont très bien marché.»

 Julie Le Breton premier prix Gémeaux pour vous. On se sent comment quand on gagne? «J’étais bouche bée, vraiment. Une chance que je m’étais un peu préparé quelque chose au cas où. C’est très impressionnant d’être devant ses pairs comme ça. C’est un beau moment dans ma vie. J’avais le cœur qui battait super fort. »

Julie Le Breton et Martin Matte
Julie Le Breton et Martin Matte

Et la chimie avec Martin Matte s’est bien faite dès le début? « Oui vraiment, je pense qu’on a un sens de l’humour qui se ressemble. On va facilement dans les mêmes zones. Alors, on s’est compris tout de suite, très facilement. C’est un gars très sensible aussi et à l’écoute des autres, alors c’est très facile. »

 Et vous êtes en tournage d’un film présentement n’est-ce pas? «Oui, justement sur le film Paul à Québec, en tournage à Québec, avec mon collègue et ami François Létourneau justement.»

 Le Grand prix de l’Académie, décerné annuellement à une personnalité dont la carrière a contribué au développement de la télévision d’expression française au Canada,  a été remis à l’auteur Claude Robinson. Auteur et dessinateur de grand talent, Claude Robinson s’est battu devant la justice pendant 18 ans. En raison de sa grande détermination, il a convaincu la Cour suprême de clarifier la Loi sur le droit d’auteur. Son combat a été ultimement celui d’un citoyen déterminé à faire triompher la justice et a eu pour effet de sécuriser, dynamiser et inspirer l’ensemble des créateurs. Il a permis aux artistes du cinéma et de la télévision d’être mieux protégés contre quiconque serait tenté de s’approprier leur œuvre à l’étape du développement. Ce fut un hommage bien senti, rempli d’amour que lui a réservé la colonie artistique! Et que dire du message que Claude Robinson a livré par la suite! Il a surpris tout le monde et surtout sa conjointe, en lui faisant la grande demande. Un très beau moment de télé improvisé et o combien romantique!

 Le prix Coup de cœur, remis en collaboration avec Cashmere, choisi par vote du public durant le gala a été remis à : UNITÉ 9

Les émissions finalistes sont celles ayant obtenu les meilleures cotes d’écoute selon Numeris entre le 1er mai 2013 et le 30 avril 2014. Les émissions en nomination étaient :

Le Banquier, Les Beaux Malaises, Bye Bye 2013, Les coulisses du Bye Bye 2013, Destination Fort Boyard, Les enfants de la télé, Gala Artis 2014, Infoman 2013 (Spécial), Unité 9 et La Voix.

Pour la galerie photo

https://www.flickr.com/photos/infoculturephotos/sets/72157647217466897

 

Voici les 17 prix de la soirée.

Meilleure série dramatique

MENSONGES – Sophie Deschênes (Les Productions Sovimage)

Meilleur téléroman

O’ – Sophie Deschênes (Les Productions Sovimage)

Meilleure comédie

LES BEAUX MALAISES – Martine Allard, Vincent Gagné, Martin Matte,

François Rozon (Encore Télévision)

Meilleure émission ou série d’entrevues ou talk-show

TOUT LE MONDE EN PARLE – Luc Wiseman, Guy A. Lepage, Francine Allaire, Guillaume Lespérance, Jacques Primeau (Gestion Avanti Ciné Vidéo / ICI Radio-Canada Télé / Le gars de la TV /

Jacques K. Primeau Télé)

Meilleur magazine de services

L’ÉPICERIE – Alain Kémeid, Mireille Ledoux (ICI Radio-Canada Télé)

Meilleure réalisation : comédie

Francis Leclerc – LES BEAUX MALAISES « La notoriété » (Encore Télévision)

Meilleur texte : série dramatique

François Létourneau, Jean-François Rivard – SÉRIE NOIRE « Épisode 11 » (Productions Casablanca)

Meilleur premier rôle masculin : dramatique

François Létourneau – SÉRIE NOIRE « Épisode 7 » (Productions Casablanca)

Meilleur premier rôle féminin : dramatique

Fanny Malette – MENSONGES « Voyage dans le temps » (Les Productions Sovimage)

Meilleur premier rôle masculin : téléroman

Guy Nadon – O’ « Les veilleurs » (Les Productions Sovimage)

Meilleur premier rôle féminin : téléroman

Marie-Thérèse Fortin – MÉMOIRES VIVES « Épisode 26 » (Sphère Média Plus)

Meilleur premier rôle masculin : comédie

Martin Matte – LES BEAUX MALAISES « La notoriété » (Encore Télévision)

Meilleur premier rôle féminin : comédie

Julie Le Breton – LES BEAUX MALAISES « Le couple » (Encore Télévision)

Meilleure interprétation : humour

Dave Bélisle, Anne-Élisabeth Bossé, Jean-François Chagnon, Sonia Cordeau, Julien Corriveau, Dominic Montplaisir, Jean-François Provençal – LES APPENDICES VI « Épisode 61 » (Productions Marie Brissette)

Meilleure animation : jeunesse

Stéphane Bellavance – ARRANGE-TOI AVEC ÇA « Spécial Rachid Badouri » (Juste pour rire TV)

Meilleure interprétation féminine pour une émission ou série originale produite pour les médias numériques : fiction

Catherine Bégin – MICHAËLLE EN SACRAMENT « Épisode 2 » (Frédérique Élizabeth St-Pierre)

Pour les prix dans l’après-midi

Voir cet article qui résume l’Avant-première et les 50 prix remis :

http://info-culture.biz/2014/09/15/avant-premiere-des-29e-prix-gemeaux-50-statuettes-remises-a-33-productions/#.VBbgTMJ5OEw

Et ceux remis le 11 septembre pour les artisans et le documentaire.

Meilleure émission ou série d’affaires publiques

ENQUÊTE – Claudine Blais, Jean Pelletier (ICI Radio-Canada Télé)

Meilleure biographie ou portrait

HUGUETTE OLIGNY, LE GOÛT DE VIVRE – Pascal Gélinas, Pauline Voisard (Productions Triangle)

Meilleur documentaire : société

CARRÉ ROUGE – Santiago Bertolino, Marlene Edoyan, Malcolm Guy, Lucie Pageau, Hugo Samson (Productions Multi-Monde)

Meilleur documentaire : culture

DANS UN OCÉAN D’IMAGES – Nathalie Barton, Helen Doyle, Ian Quenneville (InformAction Films)

Meilleur documentaire : nature et sciences

LE SABLE, ENQUÊTE SUR UNE DISPARITION – Nathalie Barton, Denis Delestrac, Laurent Mini, Guillaume Rappeneau, Karim Samaï (InformAction Films / La Compagnie des Taxi-Brousse /

Meilleure série documentaire

ÉCOLES À L’EXAMEN – Valérie Bissonnette, Stéphanie Couillard, Claire Lamarche

(Vélocité International / Les productions Claire Lamarche)

Meilleure réalisation : affaires publiques, série documentaire

Mélanie Dion – ÉCOLES À L’EXAMEN « L’école des nouveaux arrivants » (Vélocité International /

Meilleur scénario : documentaire

Santiago Bertolino, Hugo Samson – CARRÉ ROUGE (Productions Multi-Monde)

Meilleure recherche : talk-show, magazine

Hugues Bélanger, Valérie Brassard, Maude F. Vachon, Esther Pilon – INFOMAN 2013 (SPÉCIAL) (Zone3)

Meilleure recherche : affaires publiques, documentaire toutes catégories

Mathieu Bock-Côté, Jean Desjardins, Catherine Dubé-Nadeau, Christopher Hall, Benjamin Hogue, Marie Nadeau – ENQUÊTES II « Enquête Bouchard, heure 1 » (Productions Hyperzoom)

Meilleure recherche : jeunesse

Dominique Guertin, Sophie Legault – TOC TOC TOC « Le grand bal des sirènes » (Téléfiction)

Meilleure direction photographique : fiction

Jérôme Sabourin – MENSONGES « Memento mori » (Les Productions Sovimage)

Meilleure direction photographique : affaires publiques, documentaire toutes catégories

Nathalie Moliavko-Visotzky – DANS UN OCÉAN D’IMAGES (InformAction Films)

Meilleure direction photographique ou éclairage : humour, variétés toutes catégories

François Laplante-Delagrave, François Messier-Rheault, Maxime Pilon-Lalande

LUC LANGEVIN : AUX LIMITES DE L’ILLUSION 3 (Téléfiction)

Meilleur montage : fiction

Yvann Thibaudeau – SÉRIE NOIRE « Épisode 5 » (Productions Casablanca)

Meilleur montage : humour, variétés toutes catégories

Patrick Parenteau, Martin Thibault – INFOMAN 2013 (SPÉCIAL) (Zone3)

Meilleur montage : magazine

Steve Lambert, Jules Saulnier – VOIR (SAISON 5) « Épisode 115 »  (Trio Orange)

Meilleur montage : affaires publiques, documentaire – émission

Dominique Sicotte – DANS UN OCÉAN D’IMAGES (InformAction Films)

Meilleur montage : affaires publiques, documentaire – série

Marie Morin Dubois – MA VIE APRÈS LE SPORT « La Retraite forcée : quand l’imprévu frappe » (Fair Play)

Meilleur son : fiction

Patrick Lalonde, Michel Lecoufle, Olivier Rivard – SÉRIE NOIRE « Épisode 4 »(Productions Casablanca)

Meilleur son : humour, variétés toutes catégories

Dave Côté, Alexis Dufresne, Marc Gilbert, Frédéric Grenon, Benoît Leduc, Stéphane Poulin, François Rainville – BYE BYE 2013 (KOTV)

 

Meilleur son : magazine, affaires publiques, documentaire toutes catégories

Sylvain Brassard, Benoît Dame, Bertrand Duranleau, Isabelle Favreau

GSP : L’ADN D’UN CHAMPION (9266 9753 Québec)

Meilleurs décors : fiction

Francis Tremblay – SÉRIE NOIRE « Épisode 4 » (Productions Casablanca)

Meilleurs décors : toutes catégories variétés, magazines, affaires publiques, sports

Patricia Ruel – BYE BYE 2013 (KOTV)

Meilleure création de costumes : toutes catégories

Sylvie Lacaille – LES BOBOS, SAISON II « Épisode 38 » (Zone3)

Meilleurs maquillages/coiffures : toutes catégories

Catherine Brunelle, Diane Lapointe, Olivier Xavier – LES GARS DES VUES « Lagacé/Wauthier » (KOTV)

Meilleure musique originale : fiction

Cristobal Tapia de Veer – SÉRIE NOIRE « Épisode 12 » (Productions Casablanca)

Meilleure musique originale : documentaire

Antoine Binette Mercier, Jean-Daniel Leblanc – GSP : L’ADN D’UN CHAMPION (9266 9753 Québec)

Meilleur thème musical : toutes catégories

Cristobal Tapia de Veer – SÉRIE NOIRE « Épisode 2 » (Productions Casablanca)

Meilleur habillage graphique : toutes catégories

Nikolaos Lerakis – DEUX HOMMES EN OR « Épisode 21 » (ATTRACTION IMAGES)

Meilleur reportage

Daniel Carrière, Pier Gagné, Chantal Théorêt – DÉCOUVERTE « Le One World Trade Center »

 

Le réalisateur Guy Gagnon,

Le script-éditeur Daniel Langlois

Le directeur musical Scott Price

La metteure en scène et chorégraphe Geneviève Dorion-Coupal

 

http://www.acct.ca/prixgemeaux/

http://gemeaux.radio-canada.ca

https://www.facebook.com/prixgemeaux

crédit photos : Robert Roussel