Clara Luciani – Sainte-Victoire – Le premier album disponible le 4 mai

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
42
Clara Luciani

EN SPECTACLE
10/06
Montréal – MTELUS (en ouverture d’Eddy de Pretto)

À propos de l’album

De la pop-folk française. On dit de ses chansons qu’elles perforent le cœur comme autant de flèches embrasées. Son premier EP Monstre d’Amour (2017) a été auréolé de louanges et Sainte Victoire est la continuité et la preuve de son talent autant poétique que vocal.

Clara a confié la réalisation et les arrangements de son premier album à Ambroise Willaume (SAGE, Revolver, Woodkid), Benjamin Lebeau (The Shoes, Julien Doré, Raphael) et Yuksek (remixer de Likke Li, Lana Del Rey, Brigitte).

Un livret avec les paroles accompagne le CD.

 

Les thèmes abordés

L’amour à toute les sauces, on s’aime, on se sépare, on s’en remet, on a mal, mais on ne meurt pas d’amour. On y voit aussi la représentation de la femme aujourd’hui.

Clara se fait tour à tour féline, enragée ou passionnée (Eddy, Monstre d’amour), résiliente, elle se dit qu’on se remet d’une peine d’amour (Les Fleurs, Dors, On ne Meurt pas d’Amour), féminine et féministe avec la rage qui pourrait éclater (La Grenade, Drôle d’Époque), vindicative (La Dernière Fois, Comme toi), ou rêveuse d’un endroit où rester et être bien (La Baie).

De nombreuses collaboration au fil des ans

De participations discographiques (Nekfeu Avant tu riais, La Femme, Nouvelle Vague) en rencontres scéniques (Raphaël, Benjamin Biolay, Alex Beaupain, Bernard Lavilliers), elle a aussi donné plus d’une centaine de concerts, en groupe comme parfois seule à la guitare électrique.

À propos de Clara Luciani

Jeune, brune, musicienne versatile, voix grave et assurée. Auteure compositrice de Sainte Victoire, elle sort son premier album au Canada le 4 mai. Clara Luciani a le don de transposer un récit personnel en une valeur universelle. Son écriture est transmise passionnément en chansons et certaines personnes la compare à Françoise Hardy, Lana Del Rey, Barbara, Blondie ou Nico dans sa façon de livrer ses mots. Ses premières armes musicales, Clara l’a fait avec le groupe « La Femme » et enchainée les concerts pendant deux années. Elle a écrit ensuite ses propres chansons et s’est fait remarquer en devenant la lauréate du dernier Festival inRocKs Lab.

Quelques Médias se prononcent

«?…on ne pourra pas passer à côté de son disque. Il en émane une telle évidence rageuse et ravageuse qu’on se prend à l’écouter de bout en bout. Jusqu’au titre final, son ultime victoire.?» – Télérama

«?À la fois rock, abrasive, littéraire, sensible, Clara Luciani. Un talent immense dont on attend, déjà, la suite avec un appétit débordant.?» – France Info